Les livres tout près de chez vous !

Grâce au partenariat amical avec des commerçants locaux, faites-vous livrer près de chez vous à Varengeville, Pourville, St Aubin sur Scie ou St Martin en campagne !

 

 

Seule en sa demeure

Cécile Coulon

L'Iconoclaste

  • par (Libraire)
    16 septembre 2021

    Avec sa si belle plume, C. Coulon décrit des ambiances comme personne. Ici, une demeure cachée dans la forêt jurassienne du 19ème siècle. Un huis-clos oppressant qui rappelle les grandes heures du roman gothique.


  • par (Libraire)
    15 septembre 2021

    Aimée Deville devient la seconde épouse d’un riche propriétaire du Jura, Candre Marchère, mariage arrangé par son propre père comme cela se pratiquait au XIX° siècle.
    Le mystère autour du décès de la première femme de Candre, Aleth, provoque chez Aimée une vague d’inquiétudes et la pousse à rechercher la vérité.
    Entourée de personnages bien sous tous rapports et néanmoins taiseux, la jeune femme pourra compter sur son cousin Claude, pour découvrir une histoire cousue en permanence de mensonges, de non-dits, de secrets aussi. Ambiance garantie !
    Cécile Coulon déploie son art de façon redoutable et efficace pour nous offrir là un huitième ouvrage ciselé et digne des grands noms du roman noir, du roman gothique !

    Marie Théron, libraire Charlemagne HYERES


  • 13 septembre 2021

    Une plongée vertigineuse dans un XIXe siècle romantique et mystérieux... La plume de Cécile Coulon nous emmène dans ce prodigieux et palpitant roman au cœur d'un brumeux domaine plombé de vieux secrets. Un livre qu'on a envie de lire d'une traite !
    -Céline


  • par (Libraire)
    6 septembre 2021

    Un huis-clos étouffant aux accents victoriens et gothiques.

    Perché dans les forêts du Jura, à la frontière entre la France, la Suisse et l’Allemagne, un domaine dédié à l’exploitation du bois avec, au milieu des sapins, une grande bâtisse.
    Une jeune femme, Aimée, devient l’épouse du maître de maison. Dans cet univers sauvage et grandiose, elle tente de trouver sa place dans une famille chargée d’histoire.
    La sortie de l’enfance, les zones d’ombres, la rigidité des codes d’une société, les apparences, Cécile Coulon utilise tous ces ingrédients pour transformer une histoire presque banale en cocktail pénétrant, qui nous glace au fur et à mesure qu’il pénètre dans l’organisme.
    Une intrigue impeccablement maitrisée !
    Simon


  • par (Libraire)
    4 septembre 2021

    Aimée quitte tout juste l'enfance quand elle épouse Candre, un riche propriétaire terrien du Jura veuf après 2 ans d'un premier mariage. En cette fin de XIXème siècle, la vie d'Aimée devrait s'avérer douce et facile. Mais dès son arrivée dans le domaine Aimée sent un malaise poindre, malgré toutes les attentions de son mari et de Henria la gouvernante. Il lui faudra de la patience et aussi de l'obstination pour percer à jour le passé. On ne peut s'empêcher de penser à Daphné du Maurier et Rebecca en lisant ce roman de Cécile Coulon. Tous les ingrédients sont là, mais la patte de l'autrice est bien là elle aussi pour une histoire originale en même temps qu'un bel hommage à la littérature gothique.
    Valérie


  • 3 septembre 2021

    Seule en sa demeure de Cécile Coulon

    "Il était maître des lieux, maître du corps des autres."

    Fin XIXe siècle, dans le Jura. Aimée, 18 ans, épouse Candre, jeune veuf et riche propriétaire terrien. Quittant les terres de son enfance, Aimée s’installe dans la demeure de son époux, au cœur de la forêt. Si Aimée n'a rien contre ce mari qui ne boit pas et ne se bat pas, il faudra pourtant apprendre à aimer cet inconnu.

    En dépit des attentions de Candre, les questions et les doutes se bousculent dans l'esprit de la jeune femme: dans quelles circonstances sa première femme est-elle morte? Et ce fils de domestique qui ne parle pas mais semble l'espionner...

    Empruntant les codes du roman gothique anglais (on pense aux romans des soeurs Brontë), Cécile Coulon nous livre un texte où l'émergence du désir et de la sensualité se heurtent au carcan de la religion et des convenances au sein d'une demeure dominée par les non-dits, les interdits et les secrets du passé.


  • par (Libraire)
    3 septembre 2021

    Cécile Coulon nous livre de nouveau un roman coup de poing, dans la lignée romantico-gothique de Daphné du Maurier, au texte fouillé ou l’esprit reste aux aguets, soupçonneux de quelques dangers.
    Hypnotisant!


  • par (Libraire)
    3 septembre 2021

    Cécile Coulon est très douée pour entraîner le lecteur dans une atmosphère sombre et inquiétante. Dans ce roman, nous sommes au XIXe siècle, Aimée vient de se marier et se retrouve dans la grande maison de son époux. Mais peu à peu, l'angoisse monte et les éléments étranges s'enchaînent...
    Voici un très bon roman à la plume exquise, à découvrir !


  • par (Libraire)
    2 septembre 2021

    Une très belle réussite romanesque

    Aimée, jeune fille innocente et naïve, se marie avec un homme étrange et part vivre en sa demeure isolée. Très vite, quelque chose nous intrigue et nous dérange, les lieux, les hommes, tout est mystérieux… Et dans la confusion des sensations, des émotions et des sentiments, Aimée est troublée. Cécile Coulon réussit un roman sensible et déroutant plein de charme. Une très belle réussite romanesque !


  • par (Libraire)
    29 août 2021

    Sombre, mystérieux et stupéfiant

    Une jeune mariée, entourée par une famille secrète où rien ne semble être ce qu'il paraît. Une première femme disparue dans des circonstances intrigantes. Un environnement sombre et fermé. Autant d'atouts qui nous oppressent jusqu'au dénouement.
    C'est la première fois que je lis Cécile Coulon et pourtant j'en ai eu souvent envie mais bien souvent retenue par toutes les trop nombreuses et bonnes critiques. Et bien je regrette de ne pas avoir succombé avant ! Je me suis retrouvée dans un univers sombre mélangeant Charlotte Brontë et Daphné Du Maurier.
    Un véritable page-turner, dont on ne ressort pas indemne.


  • par (Libraire)
    28 août 2021

    Un roman captivant !

    Une jeune femme se heurte aux secrets et aux non-dits de son mari…
    Dans une écriture délicate, Cécile Coulon fait monter la tension avec habileté dans ce huit-clos que l'on dévore !


  • par (Libraire)
    28 août 2021

    Un roman qu'on ne lâche pas

    Dans la lignée de ses précédents romans, Cécile Coulon signe un roman noir qui sonde les âmes les plus sombres, en proie à de violentes passions !

    Delphine


  • par (Libraire)
    27 août 2021

    Aimée pensait avoir trouvé le mari parfait en la personne respectée de Candre, mais il se montre vite distant et son manoir plein de secrets.
    Comment trouver sa place et s’affirmer dans une nouvelle vie ou une femme n’a ni paroles ni actions données
    A lire la nuit !


  • par (Libraire)
    25 août 2021

    En entrant au domaine de Marchère, Aimée a fait un beau mariage : une vaste demeure, un mari attentionné qui lui offre des cours de musique...
    Mais il y fait sombre aussi.
    Une intrigue bien menée, un tempo très efficace, des personnages riches et divers.
    Un roman étrange et fascinant !


  • par (Libraire)
    25 août 2021

    Aimée est en âge de se marier. Son père lui conseille d'épouser Candre, riche propriétaire, orphelin et veuf.
    Mais très vite, la jeune fille se heurte au silence de son époux, de la bonne et de la grande demeure.
    Alors Candre fait appel à Émeline, professeure de musique...
    Dans une atmosphère étrange et oppressante de non-dits, de désirs enfouis et de secrets pesants, Cécile Coulon fait alors brillamment éclater la vérité.


  • 25 août 2021

    Haletante rentrée !

    Aimée épouse Candre, découvre son domaine, sa confortable villa de campagne, ses (un peu trop) loyaux domestiques. Elle pressent un secret, un passé trouble, sans pourtant mettre le doigt sur ce qui la dérange chez son mari ; ça hante les lieux.

    Histoire d'enfermement, de solitude, de manque de souffle et d'étouffement, sur les ombres des hommes.

    Rentrée littéraire haletante et mystérieuse !


  • par (Libraire)
    21 août 2021

    Elle doit tenir son nom, son rang, sa langue.

    Candre est un homme riche, très pieu et de bonne réputation. Jeune veuf, c'est en secondes noces qu'il épouse la douce Aimée.
    La jeune femme trouve difficilement ses marques dans ce mariage et cette maison perdue au milieu des bois de l'exploitation Marchère, et ce, malgré l'aide de Henria, la domestique, une femme bonne et simple, servant son maitre et protégeant son fils. Rien n'y fait, Aimée se sent cloitrée, prisonnière sous son propre toit.
    Alors que le grand air et la forêt sans limite devraient lui donner un sentiment de liberté, l'étau se resserre autour du domaine, une sourde angoisse habite Aimée sans qu'elle parvienne à en deviner la raison.
    Nous nous retrouvons acculés avec elle dans l’huis-clos suffoquant de cette demeure silencieuse et pleine de secrets.


  • 20 août 2021

    Conseillé par Marie-Blanche

    L'histoire d'Aimée qui épouse Candre ou est mariée à ce veuf austère, autoritaire mais non dénué d'élans et de fragilités contraires ... s'adressant toujours à une partie de lui-même perdue dans les tissus de l'enfance et du deuil, Candre et son sérieux d'homme seul depuis l'enfance.
    Aimée qui va arriver ébaudie au domaine Marchère, dans les bras de son époux comme un chien de chasse ramassé par son maître.
    Aimée dont les portes de cette nouvelle demeure vont se refermer sur elle.
    Un livre sur le soupçon .
    Un livre sur l'abandon amoureux.
    Aimée bruisse à d'autres appels.
    La charge érotique est constamment du très très grand art .
    Un livre musical qui chante l'attente et impose son rythme.
    L'exergue des Indes galantes l'annonce.
    Un livre qui s'écoute et n'a pas vocation à être avalé mais retrouvé en se mettant à l'unisson de son héroïne.
    Tous les personnages sont somptueux jusqu'à Laenens le géant des morts...
    L'enfance, la famille (et ses abysses) sont deux points d'orgue du roman.
    Les trouvailles, inspirations, fulgurances, respirations y sont impressionnantes : la mère d'Aimée qui tenait sa maison et ses habitants comme des chiots dans un torchon. Le père à la gloire écrasée par un cheval. Henria la domestique de Candre à la force des chevaux de trait et des bourreaux de place publique.
    L'intelligence romanesque est digne des soeurs Brontë.
    Peut-on être heureux quand on forme d'autres voeux ? se demande -t- on en refermant le livre, toujours captifs des forêts du Jura , du domaine Marchère et subjugué par l’écriture de Cécile Coulon ...
    Magnifique !!!♥️👌🏼


  • par (Libraire)
    20 août 2021

    Rebecca dans la forêt

    Une femme prise au piège de son mariage.

    A la fin du XIXe siècle, une jeune épousée se retrouve prisonnière à la fois physiquement de sa nouvelle demeure encerclée par la forêt, et mentalement de sa nouvelle famille que l’on dit maudite.

    Un roman sombre, glaçant où erre entre les arbres et le sol tapissé de mousse, l’ombre de Daphnée du Maurier…


  • par (Libraire)
    19 août 2021

    Histoire d'atmosphère...

    19e siècle, sur les conseils de son père, Aimée épouse un riche propriétaire terrien. Très vite, elle découvre l’homme, ses secrets, et les zones d’ombre dans l’atmosphère froide et un peu sombre de la propriété.
    Au fil de pages, Cécile Coulon nous surprend et nous entraîne dans un monde où les âmes errent et nous offre des personnages étonnants.
    Installez-vous au Domaine des Marchère.

    Isabelle


  • par (Libraire)
    19 août 2021

    L'ÉTOUFFEMENT PAR LA LUMIÈRE.
    L'EMPRISONNEMENT PAR LA VERITÉ.

    Cécile Coulon fait siens les codes du roman gothique traditionnel grâce à des personnages et des décors sauvagement incarnés et pittoresques.

    Envoûtant.


  • par (Libraire)
    19 août 2021

    Un très bon moment de lecture

    Après une "Bête au paradis", Cécile Coulon va vous emmener au coeur de la forêt, dans la demeure de Canche Marchère, homme pétri de piété, énigmatique au silence pesant mais au regard perçant. Aimée, sa jeune épouse, va y chercher sa place mais aussi essayer de percer le mystère de la mort d'Aleth, la première épouse de Candre.
    On prend plaisir à retrouver l'écriture puissante de Cécile Coulon, la place prédominante de la nature, de cette demeure qui cache bien des secrets et cette solitude que ressent Aimée.
    Un roman enveloppant, à la fois inquiétant et apaisant.


  • par (Libraire)
    18 août 2021

    Rendez-vous au Domaine...

    19e siècle, sur les conseils de son père, Aimée épouse un riche propriétaire terrien. Très vite, elle découvre l’homme, ses secrets, et les zones d’ombre dans l’atmosphère froide et un peu sombre de la propriété.
    Au fil de pages, Cécile Coulon nous surprend et nous entraîne dans un monde où les âmes errent et nous offre des personnages étonnants…
    Installez-vous au Domaine des Marchère.

    Isabelle


  • par (Libraire)
    16 août 2021

    Aimée, jeune fille de 18 ans vivant au XIXe siècle se plie à la "tradition" des mariages arrangés et se retrouve donc dans un très grand domaine géré par son mari Candre dont la première épouse est morte mystérieusement peu de temps après leur mariage.
    Lui accordant une confiance aveugle, Aimée met du temps à comprendre qu'il se passe des choses étranges dans cette demeure...

    On retrouve la talentueuse plume de Cécile Coulon et une histoire très prenante dès le début. Les dessous d'un mariage arrangé au XIXe siècle comme on ne l'a jamais vu !

    - Anaïs


  • par (Libraire)
    13 août 2021

    Conseillé par Fabienne, libraire

    On retrouve avec bonheur ce mélange de poésie et de réalisme qui caractérise si bien l'écriture de Cécile Coulon. L'autrice nous conduit dans un univers étrange, une sorte de huis-clos historique où la tension va grandissante et dont l'atmosphère devient un personnage à part entière, une atmosphère de mystère dont il est bien difficile de s'extraire.


  • par (Libraire)
    5 août 2021

    Seule Aimée

    Aimée accepte d'épouser l'homme que lui a présenté son père: Candre Marchère. Un homme bon, pieux, riche et veuf. Elle part pour le domaine Marchère, une maison austère au milieu de la forêt. Elle se retrouve rapidement seule avec la bonne qui a élevé Candre à la mort brutale de sa mère. L'atmosphère pesante et l'absence de réponse à ses questions la mettent mal à l'aise. Elle pressent un mystère....Je m'arrête là pour ne pas trop en dire!!
    Cécile Coulon s'essaye au roman gothique et nous fait passer un bon moment de lecture.


  • par (Libraire)
    2 août 2021

    Génialissime, brillantissime ...

    Les superlatifs ne sont pas assez nombreux pour encenser l'écriture et le pouvoir d'imagination que recèle ce nouveau roman de Cécile Coulon.
    Après six opus aussi talentueux les uns que les autres et deux recueils de poésie, cette trentenaire nous entraine inexorablement dans un récit haletant où le suspense mène la danse.
    Aimée, Angelin, Candre, Emeline et Henria sont des personnages attachants et énigmatiques qui prennent vie sous la plume de la romancière. Vous allez être emportés par le souffle de l'histoire, dans les soubresauts d'un XIXe siècle finissant et dans les balbutiements d'un XXe siècle où les femmes cherchent leurs places face aux hommes.
    Ce très beau texte flirte avec les codes du roman gothique , du conte maléfique, du thriller diabolique et du grand roman d'amour.
    Un de mes grands coups de cœur de cette nouvelle rentrée littéraire.


  • 19 juillet 2021

    Conseillé par Manon R et Coralie

    Aimée a 18 ans quand elle épouse Candre Marchère, un homme riche, très pieux et de bonne réputation. Ce mariage représente le passage à l’âge adulte mais c’est aussi pour Aimée un arrachement aux terres de son enfance. Elle devra désormais vivre sur le domaine de la Forêt d’Or en compagnie de la fidèle domestique Henria et de son fils, le silencieux Angelin. Il lui faudra aussi apprendre à aimer son mari. Très vite l’histoire révèle les sombres secrets du domaine. La première épouse de Candre, Aleth, est décédée peu de temps après leur union. Que lui est-il arrivée ? Le souvenir de cette femme semble voler au dessus de la demeure, il longe les murs et s’installe dans les pensées d’Aimée.
    Véritable conteuse d’histoire, Cécile Coulon nous transporte au XIXème siècle. Avec ce huis clos qui n’est pas sans rappeler "Les Hauts de Hurle-Vent" d’Emily Brontë ou encore "Rebecca" de Daphné du Maurier, Cécile Coulon réussi à créer une atmosphère qui nous enveloppe d’une tension tout au long de la lecture. Un roman fascinant et mystérieux jusqu’à la dernière page.


  • par (Libraire)
    2 juillet 2021

    Quand l'angoisse

    Aimée est maintenant en âge de se marier. Elle épouse Candre Marchère, un jeune et riche propriétaire, veuf depuis peu. Il est empreint d’une grande mélancolie. Aimée n’a rien contre ce mariage, elle s’installe dans la demeure de son époux mais très vite se pose mille questions sur Candre et sur la mort de sa première femme. Le mystère règne dans cette maison nichée au coeur de la forêt Jurassienne et l’attitude de la gouvernante, Henria, et de son fils ne fait qu’amplifier la méfiance d’Aimée à l’égard de sa nouvelle vie dans cette demeure où règne une atmosphère austère, mystérieuse et pesante.