Pour suivre notre actualité, les rencontres d'auteurs, les ateliers, les coups de coeur... abonnez-vous à la newsletter de La Grande Ourse !

La Part des cendres

Emmanuelle Favier

Albin Michel

  • par (Libraire)
    14 septembre 2022

    Un saut dans le passé

    En suivant le parcours d'une petite boîte mystérieuse quant à son contenu, nous avons là un livre pour les amoureux de l'Art avec un grand A.

    Écrivains, peintres, sculpteurs et le destin de leurs œuvres confisquées et passant d'un camp à l'autre lors de guerre en partant de Moscou attaqué par Napoléon.

    La récupération de ces œuvres ainsi que celles volées aux Juifs lors des persécutions et la difficulté de les restituées à leur propriétaires après la fin des conflits armés.

    On y découvre aussi le dévouement des conservateurs de musés et des mécènes afin de sauver tout ce patrimoine.


  • par (Libraire)
    6 septembre 2022

    Roman historique autour d’œuvres volées pendant les guerres, cachées, retrouvées et quelquefois rendues. Autour aussi de personnages connus ou inconnus incroyables de convictions, d’engagement et de doutes.
    Autour enfin d’un coffret/manuscrit perdu de la Comtesse de Ségur que l’on suivra sur deux siècles.
    Une magnifique fresque portée par une écriture pleine d’ironie, de tendresse et de passion.


  • 31 août 2022

    Fouiller la braise du passé

    Ce roman, épopée romanesque jonchée de moments politiques, commence en 1812, traverse 2 siècles et 7 années, de nombreux pays et lieux cultes, croisant de nombreuses figures illustres. Le journal de bord de la Comtesse de Ségur, de Moscou à Paris, est le fil rouge de cette fresque historique et littéraire où les personnages féminins sont à l’honneur (Marguerite Yourcenar, Rose Valland, etc) s’interrogeant sur leur existence.

    Il s’agit d’un livre sur la transmission, l’héritage et la spoliation des œuvres d’arts pendant la guerre, l’auteur traque une vérité et dénonce l’avidité du pouvoir au détriment de l’humanité.
    Le déni d’après-guerre est devenu aujourd’hui une quête sans tabou même s’il faut accepter la part de cendres du passé à jamais perdue….

    Si le lecteur surmonte la complexité de tant de documentations et parenthèses, il appréciera la restitution des faits de cette immense voyage par une riche écriture émotionnelle s’adaptant aux époques.
    Un voyage rétro-chronologique qu’il convient de continuer aujourd’hui pour réparer...


  • par (Libraire)
    31 août 2022

    Roman historique captivant

    De 1812 à 2012, on ne traverse pas moins de 10 pays, 30 villes dans ce roman historique très documenté.
    On y rencontre des héros connus ou moins connus liés à l'histoire et à la littérature.
    L'autrice évoque la restitution des oeuvres pillées par Napoléon, les spoliations durant la Seconde guerre mondiale menées par les Allemands, notamment de biens juifs, puis par les Russes comme trophées de guerre.
    A l'issue de la guerre, elle détaille le travail difficile de recherche et de restitution des oeuvres.
    L'écriture s'adapte à l'époque évoquée. Le roman est volumineux mais on le lit avec intérêt.

    C'est captivant !

    Marie