Pour suivre notre actualité, les rencontres d'auteurs, les ateliers, les coups de coeur... abonnez-vous à la newsletter de La Grande Ourse !

Vivre vite

Brigitte Giraud

Flammarion

  • Conseillé par (Libraire)
    24 novembre 2022

    Un Goncourt bien mérité !

    Alors qu'elle doit vendre sa maison, Brigitte Giraud enquête sur sa vie, les choix, les "pourquoi" et les "comment", le hasard et les coïncidences qui ont conduit à l'accident et à la mort de son mari en 1999. Une façon de tourner autour du sujet, d'y mettre des mots et de tenter de comprendre, d'accepter en redonnant vie. Un exercice d'évocation, un exercice de deuil, thérapeutique, dont la délicatesse en fait un prodigieux exercice littéraire.


  • Conseillé par
    18 novembre 2022

    Le 22 juin 1999, le mari de Brigitte Giraud meurt d'un accident de moto.
    La veille, ils venaient d'acheter une maison.
    Elle y vivra donc seule avec leur fils.
    Vingt ans après, le quartier devant être remodelé, elle devra vendre la maison, leur maison .
    L'occasion de revenir sur ce fameux jour du drame.
    Et c'est la valse des « si ».
    Si il n'avait pas pris cette moto, si je n'avais pas appelé ma mère, si il avait plu, si.... si.... si ….si......
    Mais malgré tous ces si, les faits sont là et la douleur toujours forte.
    Que dire de ce livre ?
    C'est comme je le pensais les épanchements autobiographiques d'un auteur.
    Étant frileuse sur ce genre de livres, je ne l'ai pas acheté, j'ai eu l'opportunité de l'emprunter.
    Il est certain que le drame qui l'a frappée est très dur.
    Je comprends qu'elle ait écrit ce livre, que vingt ans après la douleur est toujours là, et les questions aussi.
    Je comprends que ce soit une forme de thérapie pour elle.
    Ce que je comprends moins, c'est le choix du Goncourt.
    Ce n'est pas ce livre que j'aurais choisi.
    J'en ai lu d'autres parus cette année qui étaient plus complets et riches dans la trame de l'histoire, qui avaient une plus grande qualité d'écriture.
    Celui-ci n'est pas mal écrit mais rien de remarquable pour autant.


  • Conseillé par (Libraire)
    15 novembre 2022

    Avec des si, on mettrait Paris en bouteille... Brigitte Giraud remonte dans le temps et revisite les semaines qui ont précédé la mort de son mari. Un beau roman sur le deuil et la culpabilité. Et si ?
    - Laetitia


  • Conseillé par (Libraire)
    14 novembre 2022

    Bel hymne à la vie !

    L'autrice revient sur l'accident de moto de son mari en 1999, qui a provoqué son décès. Elle reprend tous les « si » qui auraient permis d'éviter ce tragique événement. Si le constructeur japonais n'avait pas fabriqué et exporté cette moto surpuissante interdite au Japon, si elle n'avait pas proposé à son frère de garer cette fameuse moto chez elle pendant ses vacances...
    Ces suppositions permettent de réécrire l'histoire avec beaucoup de délicatesse.
    Bel hommage et belles qualités littéraires pour ce Goncourt 2022 !
    Hymne à la vie malgré tout !


  • Conseillé par (Libraire)
    9 novembre 2022

    Le Courage des oiseaux

    Prix Goncourt 2022, "Vivre vite" de Brigitte Giraud est un roman bouleversant. 20 ans après le décès de Claude, son mari victime d'un accident de moto, elle mène une enquête intime, obsessionnelle, "maniaque" dit-elle, pour tenter de comprendre comment cela a pu arriver, par quel enchaînement de circonstances, elle a perdu l'amour de sa vie. Ce roman nous mène au cœur de ce qui fait nos vies. C'est à la fois une magnifique déclaration d'amour et une chronique des années 1990 bourrée de références musicales (comme la chanson de Dominique A "Le Courage des oiseaux"). Ce n'est pas un roman de deuil, c'est un roman de vie, universel.

    Éblouissant.

    Vanessa


  • Conseillé par
    8 novembre 2022

    C’est un livre à offrir et à mettre dans toutes les mains ! Le roman Vivre vite de Brigitte Giraud détaille le vide et l’obligation de continuer après l’accident, après la mort, après le deuil. Il rappelle que rien ne s’oublie mais qu’il faut faire avec. Car, le choix de la vie s’est affirmé même si l’absence reste une tâche indélébile avec laquelle il faudra composer.Vivre vite est un hymne à la vie
    La suite ici
    https://vagabondageautourdesoi.com/2022/11/07/brigitte-giraud-vivre-vite/


  • Conseillé par (Libraire)
    30 octobre 2022

    Conseillé par Anne-Céline

    Brigitte Giraud a perdu son compagnon, Claude, le 22 juin 1999 dans un accident de moto sur un boulevard à Lyon. Ils s’apprêtaient à emménager dans une maison rêvée. À l’heure, où elle décide de vendre cette maison vingt ans plus tard, Brigitte Giraud revient sur le drame qui a bouleversé sa vie.

    C’est le livre des « si », de ceux qu’on énumère pour déjouer le destin: un coup de fil qu’on n’a pas passé, une moto qui ne devait pas être vendue, une journée ensoleillée qui aurait pu être pluvieuse...
    Autant de chapitre que de si pour se rappeler les faits, le quotidien avec son homme fou de rock et de pop, sa manière de s’habiller, d’écouter une chanson, se souvenir des années 90 quand les portables n’existaient pas...

    Un roman magnifique et lumineux ou quand la littérature prend toute sa part d’évocation pour inscrire ce qui n’est plus et ce qui ne s’oublie pas.♥️♥️♥️


  • Conseillé par (Libraire)
    16 octobre 2022

    Vvre vite

    Et si tous les évènements qui ont précédé l’accident mortel s’étaient déroulés autrement ?
    Dans des chapitres brefs et incisifs Brigitte Giraud décrit les changements d’emploi du temps, une moto défaillante, un retour inopiné, un problème de garage, toutes les circonstances du drame.
    Sous la forme d'une enquête précise et sensible qui restitue les moments du couple et l’actualité des années 90.


  • Conseillé par (Libraire)
    13 septembre 2022

    vivre vite

    Un mari trop tôt disparu un soir de juin 1999 au guidon d'une japonaise Honda 900 cm3 CBR Fireblade. Un retour sur une vie écourtée pleine d'avenir et aussi de mystère. Si claude n'avait pas..., s'il avait plu, si Stephen King ....! et si la vie se résumait à une suite de si !!! Un style concis et flamboyant comme toujours avec Brigitte Giraud .


  • Conseillé par (Libraire)
    10 septembre 2022

    L'autrice nous offre un texte profond et sensible suite à la mort accidentelle de son mari. Un compte à rebours où se frotte le jeu des "si".
    Un récit de deuil, en hommage à un mari disparu trop tôt, laissant un vide immense derrière lui.


  • Conseillé par (Libraire)
    3 septembre 2022

    "Nous avions oublié que vivre était dangereux"

    "Et si....." peut-être le début de la fiction, un détournement de la réalité, une hypothèse enchantée, la trace d'un regret.

    Pour Brigitte Giraud, il s'agit de faire le tour ultime de ces "si", avant de signer la vente de cette maison, achetée vingt ans plus tôt avec son mari Claude.
    Il n'a jamais habité cette maison. Le lendemain de la signature, sur un coup de tête, il empruntait une moto qui n'aurait pas dû être là à ce moment là et se tuait avec trois kilomètres plus loin.

    Brigitte Giraud, avec une obsession du détail sidérante, retrace avec précison cet enchainement de faits plus ou moins signifiants ou insignifiants qui amène à l'inéluctable accident, et ce faisant, construit à leur couple un magnifique tombeau littéraire.

    "Et si je n'avais pas voulu vendre l'appartement, Si je ne m'étais pas entêtée à visiter cette maison, si mon grand-père ne s'était pas suicidé au moment où nous avions besoin d'argent, si nous l'avions pas eu les clés de la maison à l'avance, si...."

    Brigitte Giraud nous livre un récit de deuil d'une telle intensité dans ce récit de deuil, qu'il en devient d'une folle énergie vitale, et c'est d'une grande beauté.


  • Conseillé par (Libraire)
    24 août 2022

    Retour de kick

    Il y a un moment possible où un traumatisme ancien revient nous visiter. Ici, la maison va être détruite et laisser la place à une route. Une sorte d'accident de la route en somme. Il en rappelle un autre, 20 ans plus tôt, qui a provoqué la mort du compagnon de l'autrice. Un traumatisme qui devient un livre où tout, enfin, prend une place, au-delà de l'injustice et de la malchance. La tristesse reste, mais elle repose en paix, et la vie peut reprendre.


  • Conseillé par (Libraire)
    24 août 2022

    Et si...

    L'auteure revient sur la mort accidentelle de Claude, son compagnon adoré, père de son enfant. Elle épuise toutes les circonstances qui auraient pu empêcher ce drame. « Et si? ». Cette expérience obsessionnelle devient cathartique et ludique. « Vivre vite » est un texte sensible sur le deuil et sur le chemin à trouver pour vivre encore.