Les livres tout près de chez vous !

Grâce au partenariat amical avec des commerçants locaux, faites-vous livrer près de chez vous à Varengeville, St Aubin sur Scie ou St Martin en campagne !

 

  • par (Libraire)
    4 février 2016

    Une mise en perspective des attentats en France

    Gilles Kepel, qui enseigne à Sciences-Po, aime se présenter comme un professeur, dont le rôle est d'éclairer les politiques dans leurs décisions. Et c'est bien à nous éclairer sur des événements dont le sens nous échappe, les attentats de janvier et novembre 2015 à Paris, que contribue ce livre lumineux.
    Il met en perspective les événements de 2015 en les inscrivant dans une « Genèse du djihad français » qu'il fait démarrer aux émeutes des banlieues de novembre 2005. Ce « djihad de 3e génération », après la première vague des djihads afghan, algérien et bosniaque) et la deuxième vague d'Al Qaida. L'objectif est de provoquer une « guerre d'enclaves » dans les sociétés occidentales, en s'appuyant sur une jeunesse musulmane mal intégrée et révoltée, après qu'elle aura été endoctrinée et entraînée militairement. D'une certaine façon le texte est visionnaire.
    Gilles Kepel pense que c'est en connaissant et en comprenant l'idéologie des djihadistes qu'on les combattra le plus efficacement. Nourri de documents souvent jusqu'ici ignorés du grand public (textes, vidéos) Terreur dans l'Hexagone s'articule autour d'analyses approfondies et passionnantes) de ces sources idéologiques, mais aussi des bouleversements sociologiques et politiques de ces dix dernières années chez les Musulmans français (le livre est co-écrit par Antoine Jardin, spécialiste de sociologie électorale), ainsi que de travaux de terrain sur le phénomène de radicalisation.
    Il démonte de façon magistrale la logique implacable qui a amené, aux attentats de Charlie Hebdo et du Bataclan.