Conseils de lecture

Extérieur monde
20,00
par (Libraire)
14 octobre 2019

Autoportait en voyageur

« Un homme se fixe la tâche de dessiner le monde (…). Peu avant de mourir, il découvre que ce patient labyrinthe de lignes trace l'image de son visage ». Cette citation de Borges qu'Olivier Rolin place en exergue de son livre décrit exactement le projet d’Extérieur Monde : même s'il n'est pas (on l'espère pour lui) à l'article de la mort , Olivier Rolin veut brosser une sorte d'autoportrait à travers l'évocation des voyages qui l'on construit. Car il est un grand voyageur, autant qu'un grand écrivain, et l'un ne va pas sans l'autre. Comme le peintre s'essaie à des esquisses avant de s'attaquer au tableau, Olivier Rolin fait d'abord semblant de ne pas savoir où il va, si même un livre verra le jour. Il adopte la technique du marabout-bout de ficelle : un trajet aux Açores en avion ouvre une digression fantasque sur les voyages en avion, le souvenir d'une photo au mur du bureau délabré d'une revue littéraire à Saint Pétersbourg ouvre une autre digression sur le goût de l'auteur pour les lieux délabrés (dont son propre appartement parisien). Et ainsi de suite. Il y a là, dès les premiers chapitres, un grand plaisir de lecture, car Olivier Rolin, s'il sait voyager, sait aussi écrire. Et puis au fur et à mesure qu'on avance le propos prend de l'épaisseur, et l'émotion s'installe. Car bien entendu la plupart des voyages qu'Olivier Rolin a faits il ne les refera plus. Et même si le coq à l'âne sert toujours, si l'on peut dire, de fil conducteur, se construit, l'air de rien, une réflexion empreinte de mélancolie sur le temps qui passe, sur ce qui disparaît avec lui, mais aussi une magnifique démonstration qu'au delà de ce qui nous échappe perdure la beauté des choses dont nous nous souvenons, celle des paysages, des sensations, des femmes, des livres aussi, de tous les moments d'intense émotion qui font qu'une vie vaut d'avoir été vécue.

Jean-Luc


Le château des animaux, Tome 1, Miss Bengalore
15,95
par (Libraire)
8 octobre 2019

Fable politique

Une superbe BD inspirée de La Ferme des animaux de Georges Orwell. Les animaux sont enfermés dans un château et esclaves d'un régime totalitaire dirigé par un taureau et sa milice de chiens. C'est une réflexion sur nos possibilités de résistance, et la force de l'humour... Les illustrations et les couleurs sont splendides. La révélation c'est le talent d'un jeune dessinateur Félix Delep dont c'est la première oeuvre.
1er volume d'une série qui en comprendra quatre, on a hâte de lire la suite !

Vanessa


Le Cœur de l'Angleterre
23,00
par (Libraire)
8 octobre 2019

Au coeur du Brexit

Pour connaître l’état d’une nation on peut lire des livres de sociologie. Ou lire Jonathan Coe.
Dans ce dernier roman l’écrivain ausculte l’Angleterre depuis 2010 jusqu’à ce cataclysme qu’est le Brexit. A travers les différents membres de la famille Trotter que l’on suit depuis « Bienvenue au Club », on découvre les multiples fractures d’une société qui ne se reconnait plus et cherche à retrouver une identité perdue : cette « Angleterre profonde » fantasmée. Nationalisme, discours majoritaire du politiquement correct, rôle des media, austérité, chaque personnage se confronte à ces sujets dans sa vie de tous les jours. Pas de poncifs pour autant car l’auteur conserve sa qualité première: une écriture fluide qui vous raconte une histoire comme dans un livre pour enfants. En refermant ce magnifique roman on se pose cependant une question: à quand un ouvrage de cette lignée dans la littérature française?

Eric.


La dernière fois que j’ai vu Adèle
18,80
par (Libraire)
26 septembre 2019

Quelle force !

Ce roman est fort, émouvant. C'est la relation d'une mère et de sa fille adolescente. La communication s'étiole, les liens se distendent et un jour, Adèle disparaît.
Astrid Eliard nous fait littéralement entrer dans la peau de Marion, cette mère dévastée qui cherche à comprendre ce qui s'est passé, à quel moment elle a vraiment perdu Adèle. Et qui fait tout pour la retrouver. C'est un roman magnifique qui m'a particulièrement touché.
Vanessa


Demon Slayer T01
6,99
par (Libraire)
25 septembre 2019

Un manga qui saura vous captiver !

Demon Slayer nous raconte le périple d'un jeune homme très empathique et débrouillard. Il est loin de se douter que d'ici quelques heures sont quotidien virera au cauchemar...

A lire d'urgence !

Coup de cœur de Lou.