SF : sélection de 15 romans !

SF : sélection de 15 romans !

Quoi de mieux que de la Science Fiction pour voyager pendant les vacances d'été ? Découvrez notre sélection !

La servante écarlate
11,50

Devant la chute drastique de la fécondité, la république de Gilead, récemment fondée par des fanatiques religieux, a réduit au rang d’esclaves sexuelles les quelques femmes encore fertiles. Vêtue de rouge, Defred, « servante écarlate » parmi d’autres, à qui l’on a ôté jusqu’à son nom, met donc son corps au service de son Commandant et de son épouse. Le soir, en regagnant sa chambre à l’austérité monacale, elle songe au temps où les femmes avaient le droit de lire, de travailler… En rejoignant un réseau secret, elle va tout tenter pour recouvrer sa liberté. Paru pour la première fois en 1985, La Servante écarlate s’est vendu à des millions d’exemplaires à travers le monde. Devenu un classique de la littérature anglophone, ce roman, qui n’est pas sans évoquer le 1984 de George Orwell, décrit un quotidien glaçant qui n’a jamais semblé aussi proche, nous rappelant combien fragiles sont nos libertés. La série adaptée de ce chef-d’oeuvre de Margaret Atwood, avec Elisabeth Moss dans le rôle principal, a été unanimement saluée par la critique.

« Les meilleurs récits dystopiques sont universels et intemporels. Écrit il y a plus de trente ans, La Servante écarlate éclaire d’une lumière terrifiante l’Amérique contemporaine. » Télérama


La Forme de l'eau
25,00

Nous sommes en 1963, et Elisa Esposito survit tant bien que mal. Née muette, abandonnée par sa famille, elle travaille de nuit comme femme de ménage au Centre Occam de recherche aérospatiale.

Un soir, elle surprend quelque chose qu’elle n’était pas censée voir  : un homme amphibie prisonnier d’une cuve, qui doit être étudié par les scientifiques pour faire avancer la course à l’espace de la Guerre Froide. La créature est terrifiante, mais aussi magnifique –  elle fascine Elisa. Utilisant la langue des signes, celle-ci établit une communication. Bientôt, la créature devient sa seule raison de vivre.

Pendant ce temps, Richard Strickland, le militaire brutal qui a capturé la créature en Amazonie, envisage de la disséquer avant que les Russes ne tentent de s’en emparer.

Elisa doit tout risquer pour sauver la créature. Avec l’aide d’une collègue qui souffre du racisme ambiant et d’un voisin malchanceux qui n’a plus rien à perdre, elle met au point un plan d’évasion. Mais Strickland ne l’entend pas de cette oreille. Et les Russes sont bel et bien sur l’affaire…

Le fantastique, la romance et l’horreur s’entremêlent dans une histoire d’amour obsédante et tragique/ Le film,  réalisé  par Guillermo del Toro,  a remporté 80 récompenses et a reçu plus de 230 nominations dont :

Oscars du cinéma : 4 récompenses dont celles du Meilleur film et Meilleur réalisateur

Mostra de Venise : 4 récompenses dont le Lion d'or du meilleur film

Golden Globes   : 2 récompenses dont celle du Meilleur réalisateur

BAFTA Awards   : 3 récompenses dont celles du Meilleur réalisateur

British Academy Film Awards : 3 récompenses dont celle de la Meilleure réalisation

Critics Choice Movie Awards   : 4 récompenses dont celles du Meilleur film et du Meilleur réalisateur

Directors Guild of America Awards : Meilleure réalisation pour un film

 

«  Entre Amélie Poulain et La Belle et la Bête.  Avec cette romance, Guillermo del Toro lance un appel à la tolérance, à l’amour de la différence.  »  Huffington Post (France)

«  Un évident triomphe artistique, qui  réunit les deux facettes du cinéaste  : le poète ultra-sensible et l’entertainer universel.  »  Première

«  Plus que tout autre chose, cette histoire est une ode à l’idée que la liberté et la grâce peuvent être conquises, mais seulement après avoir brisé les chaînes de la défiance et de la peur. La Forme de l’eau nous entraîne dans un rêve profond.  »  Time

«  Ce joyau méticuleusement taillé est l’œuvre la plus réussie de Guillermo del Toro depuis Le Labyrinthe de Pan.  »  Hollywood Reporter

«  Un portrait tout en sensibilité des amours hors des sentiers battus, dont le côté transgressif n’entame ni le réalisme ni la force.  »  Vanity Fair

«  Vibrant et enchanteur.  »  Variety


LE MEILLEUR DES MONDES

Huxley Aldous

Pocket

4,95

LES GRANDS TEXTES DU XXe SIÈCLE

Voici près d'un siècle, dans d'étourdissantes visions, Aldous Huxley imagine une civilisation future jusque dans ses rouages les plus surprenants : un État Mondial, parfaitement hiérarchisé, a cantonné les derniers humains « sauvages » dans des réserves. La culture in vitro des fœtus a engendré le règne des « Alphas », génétiquement déterminés à être l'élite dirigeante. Les castes inférieures, elles, sont conditionnées pour se satisfaire pleinement de leur sort. Dans cette société où le bonheur est loi, famille, monogamie, sentiments sont bannis. Le meilleur des mondes est possible. Aujourd'hui, il nous paraît même familier…


1, Le cycle de Dune, Dune
11,50

Il n'y a pas, dans tout l'Empire, de planète plus inhospitalière que Dune. Partout des sables à perte de vue. Une seule richesse : l'épice de longue vie, née du désert, et que tout l'univers convoite.
Quand Leto Atréides reçoit Dune en fief, il flaire le piège. Il aura besoin des guerriers Fremen qui, réfugiés au fond du désert, se sont adaptés à une vie très dure en préservant leur liberté, leurs coutumes et leur foi. Ils rêvent du prophète qui proclamera la guerre sainte et changera le cours de l'Histoire.
Cependant les Révérendes Mères du Bene Gesserit poursuivent leur programme millénaire de sélection génétique : elles veulent créer un homme qui réunira tous les dons latents de l'espèce. Le Messie des Fremen est-il déjà né dans l'Empire ?


Lum'en

Le Livre de Poche

7,90

«La vie intelligente sur Garance apparut cent mille ans avant que la planète ne porte ce nom. Cette vie-là n'était pas humaine, ni même organique. Lum'en était unique en son genre...»
 
Imaginez une étoile avoisinant sept dixièmes de masse solaire... Le système de Grnc.mld1 compte six planètes : cinq telluriques et une gazeuse. Garance est la seule qui évolue dans la zone d'habitabilité. Une planète comme tant d'autres ? Seulement en apparence.
Lum'en, c’est l’histoire de pionniers lancés à la conquête d'un monde qui, au fil des générations, vont écrire la plus exceptionnelle des aventures, la plus terrible aussi, celle de l'ancrage, puis du déclin inéluctable d'une colonie dans les confins.
 
Un planet opera qui ne manque pas de souffle. Genefort est un grand talent.
Sylvain Bonnet, actusf.com