Les livres tout près de chez vous !

Grâce au partenariat amical avec des commerçants locaux, faites-vous livrer près de chez vous à Varengeville, Pourville, St Aubin sur Scie ou St Martin en campagne !

 

 

La Grande Ourse fête ses 6 ans !!

La Grande Ourse fête ses 6 ans !!

Les 23 associés de la coopérative vous présentent leurs coups de coeur.

La terre nous est étroite et autres poèmes, (1966-1999)
13,50

Né en 1941 à Birwa, près de Saint-Jean-d'Acre, Mahmoud Darwich est considéré comme l'un des plus grands poètes arabes contemporains. De Damas à Casablanca, sa parole déplace littéralement les foules lors de récitals qui se donnent souvent dans des stades archicombles.Ce volume est sa première anthologie personnelle, avec de nombreux textes inédits.Un tel parcours, dans une œuvre qui prolonge les mythes du Proche Orient ancient mais aussi les grandes odes de l'Arabie anté-islamique, révèle un poète d'exception qui sait spontanément se situer au croisement de l'expérience individuelle la plus intime et de la mémoire collective.Mahmoud Darwich est la voix de la Palestine. Il est celui qui a forgé les chants de l'exil, celui qui a dit le temps suspendu et dessiné les rêves, les regrets, les désirs d'une identité irréductible. Il est aussi celui qui renouvelle tous les thèmes enracinés dans la langue arabe, usant de ce que l'on peut appeler une modernité harmonieuse, qui ne rompt pas avec la tradition, mais y puise juste assez d'énergie pour s'octroyer de nouveaux espaces : des espaces libres où la douleur se change en joie, et l'amour codifié en amour inspiré, sensuel, fervent.
Préface inédite et choix de l'auteur


My Absolute Darling, Roman

Roman

Éditions Gallmeister

11,70

À quatorze ans, Turtle Alveston arpente les bois de la côte nord de la Californie avec un fusil et un couteau pour seuls compagnons. Mais si le monde extérieur s’ouvre à elle dans toute son immensité, son univers familial est étroit et menaçant : Turtle a grandi seule, sous l’emprise d’un père charismatique et abusif. Jusqu’au jour où elle rencontre Jacob, un lycéen blagueur qu’elle intrigue et fascine à la fois. Poussée par cette amitié naissante, Turtle décide alors d’échapper à son père et plonge dans une aventure sans retour où elle mettra en jeu sa liberté et sa survie.

À propos du livre
Un livre lauréat du Prix America du meilleur roman étranger, Prix de l’Héroïne de Madame Figaro, Prix Marianne d’Un aller-retour dans le Noir, Prix Libr’à nous, Prix Lucioles des lecteurs et prix Mystère de la critique

Dans la presse
Un amour absolu, intransigeant, abominable, qui rappelle un personnage de mythes : l’ogre. L’ogre, ça vient du latin orcus, c’est-à-dire lié au monde des morts. Un homme sauvage qui mange les petits enfants, et pas du tout théoriquement parlant. On le sait depuis toujours, les enfants vivent parfois des choses abominables, parfois ils s’en sortent.
Juliette Arnaud, FRANCE INTER

Le roman le plus puissant, le plus dérangeant, et le plus profond que j'ai lu depuis des années.
François Busnel, LA GRANDE LIBRAIRIE - FRANCE 5


L'abolition

Le Livre de poche

7,20

Ce livre est le récit de ma longue lutte contre la peine de mort. Il commence au jour de l'exécution de Claude Buffet et de Roger Bontems, le 24 novembre 1972, et s'achève avec le vote de l'abolition, le 30 septembre 1981. Depuis lors, l'abolition s'est étendue à la majorité des Etats dans le monde. Elle est désormais la loi de l'Europe entière. Elle marque un progrès irréversible de l'humanité sur ses peurs, ses angoisses, sa violence. A considérer cependant les exécutions pratiquées aux Etats-Unis, en Chine, en Iran et dans de nombreux autres pays, le combat contre la peine de mort est loin d'être achevé. Puisse l'évocation de ce qui advint  en France servir la grande cause de l'abolition universelle.
Robert Badinter


Le ruban

Philippe Picquier

8,00

Une grand-mère fantasque et passionnée d’oiseaux trouve un œuf tombé du nid, le met à couver dans son chignon et donne à l’oiseau qui éclot le nom de Ruban. Car cet oiseau, explique-t-elle solennellement à sa petite-fille, « est le ruban qui nous relie pour l’éternité ».
Un jour, l’oiseau s’envole et pour les personnes qui croisent son chemin, il devient un signe d’espoir, de liberté et de consolation.
Ce roman grave et lumineux, où l’on fait caraméliser des guimauves à la flamme et où l’on meurt aussi, comme les fleurs se fanent, confie donc à un oiseau le soin de tisser le fil de ses histoires. Un messager céleste pour des histoires de profonds chagrins, de belles rencontres, et de bonheurs saisis au vol.
Un livre lumineux, tout de douceur, de fantaisie et de poésie... à lire pour se donner du baume au cœur (Page des libraires).
Sortie en septembre 2016


Le château
9,70

«- Dans quel village me suis-je égaré ? Y a-t-il donc ici un château ?- Mais oui, dit le jeune homme lentement, et quelques-uns des paysans hochèrent la tête, c'est le château de M. le Comte Westwest.- Il faut avoir une autorisation pour pouvoir passer la nuit ? demanda K. comme s'il cherchait à se convaincre qu'il n'avait pas rêvé ce qu'on lui avait dit.- Il faut avoir une autorisation, lui fut-il répondu, et le jeune homme, étendant le bras, demanda, comme pour railler K., à l'aubergiste et aux clients : - À moins qu'on ne puisse s'en passer ?...»