Pour suivre notre actualité, les rencontres d'auteurs, les ateliers, les coups de coeur... abonnez-vous à la newsletter de La Grande Ourse !

 

Années 80, Mode, design, graphisme en France
EAN13
9782383140030
ISBN
978-2-38314-003-0
Éditeur
UCAD
Date de publication
Nombre de pages
304
Dimensions
30 x 23,4 x 2,7 cm
Poids
2154 g
Langue
français
Fiches UNIMARC
S'identifier

Années 80

Mode, design, graphisme en France

Ucad

Offres

Catalogue de l’exposition présentée au musée des Arts décoratifs à Paris du 12 octobre 2022 au 16 avril 2023. ––– Dans le domaine de la mode, du design et du design graphique, les années 80 sont en France une décennie à la créativité explosive. L’élection de François Mitterrand à la présidence de la République en 1981 donne le coup d’envoi d’un nouvel engagement de l’État dans le secteur culturel, avec de grands travaux présidentiels et une politique d’aide à la création inédite par son ampleur. Ce livre retrace à la fois le contexte de cette politique culturelle portée par Jack Lang et la diversité de la création durant cette décennie. Avec l’ouverture de nouvelles galeries dédiées au design, ses lieux « branchés » tels que le café Costes, en passant par les clubs mythiques du Palace et des Bains Douches, Paris confirme sa place centrale dans l’effervescence de la vie culturelle et festive. Le design prend des formes multiples, les créateurs s’attachant à des séries limitées – Garouste & Bonetti, Martin Szekely – ou cherchant à produire des objets pour le plus grand nombre, Philippe Starck étant le plus emblématique. La haute couture se distingue par des personnalités fortes – Jean Paul Gaultier, Claude Montana, Thierry Mugler –, et le prêt-à-porter, en plein essor avec des marques comme Naf-Naf ou Kookaï, permet à chacun de se looker selon son propre style. Les Japonais Kenzo et Issey Miyake, qui s’installent à Paris, influencent durablement la mode française, tandis que l’empreinte des contre-cultures sur l’apparence est durable. Le graphisme est traversé par des courants contraires. Alain Le Quernec, Jean Widmer et Grapus s’expriment dans l’affiche sociale, culturelle ou politique, tandis que le graphisme commercial se développe en parallèle. Les années 80 sont aussi celles de la libéralisation de la télévision, avec la création par Étienne Robial d’un graphisme télévisuel dédié, adapté aux écrans couleur. L’engouement ne tarit pas pour les films publicitaires, qui connaissent leur âge d’or : Jean Paul Goude, Étienne Chatillez ou Jean-Baptiste Mondino y signent leurs clips les plus marquants.Toutes ces rencontres provoquent des carambolages qui traduisent l’éclectisme des tendances qui traversent la société. ––– Ouvrage collectif comprenant les contributions de nombreux historiens, chercheurs, journalistes et conservateurs : Lola Barillot, Axelle Baroin, Alexis Bernier, Mathilde Le Corre, Anne-Marie Fèvre, Dominique Forest, Jean-Louis Gaillemin, Amélie Gastaut, Étienne Hervy, Karine Lacquemant, Sophie Lemahieu, Pascal Ory, Marie Ottavi, Julien Péquignot, Philippe Poirrier, Sébastien Quéquet, Margo Rouard-Snowman.
Entretiens avec des acteurs majeurs de la création à l’époque : agnès b., Gérard Dalmon, Sylvain Dubuisson, Chantal Hamaide, Jack Lang, Alain Le Quernec, Claude Maggiori, Claude Mollard et Philippe Morillon.
S'identifier pour envoyer des commentaires.