Les livres tout près de chez vous !

Grâce au partenariat amical avec des commerçants locaux, faites-vous livrer près de chez vous à Varengeville, Pourville, St Aubin sur Scie ou St Martin en campagne !

 

 

Pour une anthropologie du prélèvement seigneurial dans les campagnes médiévales (XIe-XIVe siècles), Réalités et représentations paysannes
EAN13
9782859444891
ISBN
978-2-85944-489-1
Éditeur
Publications de la Sorbonne
Date de publication
Collection
Histoire ancienne et médiévale (68)
Nombre de pages
704
Dimensions
24 x 16 x 3,9 cm
Poids
1097 g
Langue
anglais
Code dewey
305.963
Fiches UNIMARC
S'identifier

Pour une anthropologie du prélèvement seigneurial dans les campagnes médiévales (XIe-XIVe siècles)

Réalités et représentations paysannes

Édité par , , ,

Publications de la Sorbonne

Histoire ancienne et médiévale

Indisponible
Cet ouvrage est issu du travail d'un petit groupe de médiévistes européens, désireux de réfléchir ensemble, avec et par-delà leurs différences de langue et de formation, au possible renouvellement des approches de l'histoire sociale et économique du Moyen Âge.
Comment les paysans ressentent-ils la fiscalité seigneuriale au Moyen Âge ? Peut-on, à travers une documentation écrite par et pour les seigneurs, entendre des voix paysannes ? L'approche est d'abord historiographique : la seigneurie, analysée comme un assemblage de droits fonciers et politiques d'origine différente, est une vision qui n'a pas été adoptée par tous les médiévistes européens : est-elle acceptable partout ? Est-elle opératoire, lorsqu'on envisage les paiements et les services du côté des paysans ?
Les points de vue se croisent dans des études de cas appartenant à diverses régions d'Europe. Ils se croisent aussi dans des études de thèmes transversaux, où éclatent à la fois des caractéristiques européennes et, dans le détail, une infinie variété de préoccupations et de choix.
Que disent les chartes de franchises des opinions paysannes ? Les corvées sont-elles oppressives ou des moments de réunion quasi festifs ? Ici les dîmes sont bien admises et là abhorrées. Le prélèvement peut être objectivement léger et insupportable ou lourd sans créer de résistances fortes. L'enquête entamée ici méritera d'être complétée au gré des régions et des historiens.
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Laboratoire de médiévistique occidentale de Paris