État de vigilance, Critique de la banalité sécuritaire
EAN13
9782757862278
ISBN
978-2-7578-6227-8
Éditeur
Points
Date de publication
Collection
Points Essais (807)
Nombre de pages
160
Dimensions
18 x 11 x 1 cm
Poids
128 g
Fiches UNIMARC
S'identifier

État de vigilance

Critique de la banalité sécuritaire

De

Points

Points Essais

Offres

Nous vivons sous le règne de l’évidence sécuritaire. Des réformes pénales aux sommets climatiques en passant par les mesures de santé, l’impératif de précaution a envahi nos existences. Mais de quoi désirons-nous tant nous prémunir ? L’état de vigilance désigne l’obligation de demeurer sur ses gardes et d’envisager le présent à l’aune des menaces qui pèsent sur lui. Ce livre montre le lien entre la banalité sécuritaire et le néolibéralisme, mais aussi la complicité secrète entre des États qui rognent sur la démocratie et des citoyens qui aiment de moins en moins leur liberté. L’État libéral-autoritaire produit des sujets et des peurs qui lui sont adéquats. C’est à cette identité nouvelle entre gouvernants et gouvernés qu’il faut apprendre à résister.Michaël Fœssel, né en 1974, est philosophe, maître de conférences à l’université de Bourgogne et professeur à l’École polytechnique. Il a notamment publié La Privation de l’intime (Seuil, 2008), Après la fin du monde. Critique de la raison apocalyptique (Seuil, 2012) et Le Temps de la consolation (Seuil, 2015).
S'identifier pour envoyer des commentaires.

Autres contributions de...

Plus d'informations sur Michaël Foessel