Pour suivre notre actualité, les rencontres d'auteurs, les ateliers, les coups de coeur... abonnez-vous à la newsletter de La Grande Ourse !

Nathalie P.

Murielle Szac

Emmanuelle Collas

19,00
par (Libraire)
29 août 2022

Crête. Octobre 1940. Rosh Hashana. Comme le veut la tradition, des centaines de petites bougies sont lancées à la mer. Rébecca ne le sait pas encore mais cette flamme qui vogue n'annonce pas des temps bienheureux. Bientôt son île natale, si sauvage et si belle va s'embraser sous la guerre et l'impitoyable cruauté des Nazis.
Avec Eleftheria, Murielle Szac entraîne son lecteur au détour des villages, auprès de jeunes Crétois a qui l'avenir tend encore les bras mais dont la guerre va malheureusement faire basculer leur destin. Juifs, idéalistes, paysans, amoureux, résistants... au fur à mesure des pages on s'attache aux nombreux personnages que nous conte l'auteur. Avec talent et émotion, elle ressuscite ces hommes et ces femmes ; récit de vies balayées par l'horreur. Lorsque la dernière page est tournée, leur sort est fixé.
Un récit véritablement poignant mais une magnifique ode à la nature sauvage, à la liberté et à la bravoure.

18,90
par (Libraire)
22 août 2022

La bonne nouvelle vient juste de tomber dans ce petit bureau d'aide aux réfugiés, Layla a reçu sa convocation pour être naturalisée Française. Une très bonne nouvelle pour cette jeune femme réfugiée. Mais celle-ci ne cesse de s'interroger et d'interroger le monde qui l'entoure en apprivoisant une langue qui doit devenir la sienne dans un pays auquel elle va enfin appartenir.
Sous son regard, les choses et les êtres qu'elle côtoie prennent une autre dimension. Il y a Momo qui fait tourner son manège mais donc la longueur de barbe ne semble pas être réglementaire, Sadia sa colocataire de chambre si belle et si fragile, la Dune qui vit dans la rue en vendant ses fleurs fanées. Avec sensibilité, humour et beaucoup de pertinence elle détaille, égratigne, raille notre système et nos fonctionnements. Telle une Amélie Poulain version douce amère, elle tente de donner du sens à ce qu'elle observe.

Sans prendre parti, ni politiser le sujet mais avec beaucoup de finesse l'auteure de « Tu mérites un pays » » nous livre ici un petit bijou dans une langue magnifique et poétique. On est sous le charme.
A lire absolument !

Jens Liljestrand

Autrement

24,90
par (Libraire)
22 août 2022

"Acclimatez-vous bordel! "

En vacances dans leur maison de campagne suédoise, Didrik et sa famille n'ont plus le choix, la forêt brûle, il faut fuir pour se mettre à l'abri. Ils retardent leur départ, traînent un peu pour rassembler leurs affaires et au moment de démarrer réalisent que la batterie de la voiture est à plat. C'est le début d'un long périple pour fuir et où rien ne va se passer comme prévu.
Au même moment à Stockolm, une influenceuse junkie voit son quotidien menacé. Des émeutes éclatent en réponse à la négligence de l'Etat et face à la menace des milliers de réfugiés qui affluent en grand nombre pour fuir les incendies.
De son côté, André le fils d'une ancienne star du tennis, passe une semaine de vacances avec son père sur leur bateau loin des émeutes et conflits qui secouent la capitale et le reste du pays. André ressasse le manque de reconnaissance de son père et ce statut de loser qui ne cesse de lui coller à la peau.
Vilja est l'ainée de la famille en fuite. A 14 ans elle semble bien plus mature que ses deux parents en perdition.

Ces quatre personnage narrent chacun leur tour ces quelques jours où leur monde s'embrase.

L'auteur excelle à montrer les faiblesses humaines : l'égocentrisme, la peur et l'autosatisfaction qui règnent au détriment d'une planète qui se meurt à grande vitesse. Ne fait-on pas finalement toujours passer en premier son intérêt personnel alors même que la réalité ne peut plus permettre le déni? Dans ce monde en perdition comment retrouver un peu de normalité ? Faut-il désigner des coupables ? Eviter de se remettre en cause ? La mécanique de ce récit magistral est impitoyable ; c'est sombre, bouleversant et malheureusement si proche de la réalité.
Une lecture qui ne peut vous laissez indifférent au milieu de cet été caniculaire....

21,00
par (Libraire)
22 août 2022

On retrouve Olivier Adam à son meilleur avec ce petit récit grinçant et jubilatoire!

Claire, Paul et Antoine enterrent leur père. Circonstances peu favorables pour des retrouvailles... Effectivement celles-ci vont se révéler explosives. Paul va t-il revenir dans la maison familiale alors qu'en tant que réalisateur, il démonte film après film, pièce de théâtre après pièce ses souvenirs d'enfance et conspue en grande partie la figure paternelle ? Le benjamin de la famille, Antoine, est prêt à lui débiter toute sa rancoeur. Claire temporise tant qu'elle peut même si sa propre cellule familiale est en train de voler en éclat. Le père maintenant disparu est au cœur de toute les conversations et pensées des uns et des autres.
Narrateur chacun leur tour, frères et sœur font ressurgir leurs souvenirs d'enfance et tentent de faire le bilan peu glorieux de leur vie d'adulte.

Dans ce dernier roman, Olivier Adam impulse du rythme à son écriture. Il joue avec les sentiments du lecteur comme avec ceux de ses personnages. On est tenté de prendre parti pour chacun d'eux et on se laisse entraîner sans difficulté dans ce huis clos empli de tensions et d'émotion.

par (Libraire)
22 août 2022

Un premier roman à ne pas manquer

Dans son petit village perdue, Rose ne s'en laisse pas compter. Elle n'a aucunement l'intention de terminer comme ses camarades : mariée, mère de famille qui s'effacerait pour le bien du père et des enfants. Elle a des rêves plein la tête, des idées folles de liberté. Mais c'était sans compter le petit accordéoniste revenu de la guerre, celui-là sait faire battre son cœur et la rendre toute chose. La voilà casée finalement ! Hélas la guerre rode et l'amoureux, bien trop vite, repart défendre son beau pays la laissant seule avec une petite fille et ses rêves inachevées. On s'en doute, Rose trouvera son propre chemin qui l'amènera aussi à se redécouvrir.
Voici un magnifique premier roman en cette rentrée littéraire. Récit allégorique sur l'émancipation qui nous fait suivre le destin émouvant de Rose au milieu d'une France occupée par des « Salauds », dans une guerre qui n'a pas de nom mais qui ressemble tant à toutes les autres.