La Grande Ourse *.

Désorientale
22,00
par (Libraire)
9 novembre 2016

Un premier roman bouleversant

C'est une saga familiale sur trois générations pour raconter l'Iran des années 50 à aujourd'hui. Pour raconter l'exil aussi. Si l'Histoire se montre souvent violente et grave, le ton est résolument enjoué, mais profond pour décrire la rupture et l'accès à une nouvelle vie. On voyage dans le temps et dans l'espace avec ce livre, de l'Orient à l'Occident. La structure du roman ménage toujours le suspens. Vraiment, une réussite.

Les bottes suédoises
par (Libraire)
26 octobre 2016

Le conseil de Jean-Luc

Dans un archipel de la Baltique où l'on ne se déplace qu'en bateau, Fredik, médecin à la retraite, vit seul, tenaillé par la culpabilité (il a commis une erreur médicale). Une nuit, sa maison brûle. Mais ce qui semblait une catastrophe marque peut-être le début d'une nouvelle vie. Un texte d'une simplicité confondante qui dit le déchirement du vieillissement, entre hantise de la mort et désir de vivre malgré tout.

La montagne rouge

Anne-Marie Métailié

21,00
par (Libraire)
20 octobre 2016

Puissant et dépaysant

Le 3e tome des enquêtes de la police des rennes en Laponie est de nouveau un régal. Un polar dense et puissant. En bon journaliste, Olivier Truc propose un roman fouillé sur la vie des samis en Laponie.

La Pièce
16,50
par (Libraire)
4 octobre 2016

Le conseil d'Anne-Marie

Premier roman suédois d'un acteur. Björn vient d'être nommé dans une nouvelle entreprise. C'est un jeune homme ambitieux, qui soulage son stress de l'open space dans une petite pièce dont il a découvert la porte juste entre l'ascenseur et les toilettes. Le problème est que ses collègues nient l'existence de cette pièce. Une fable au bord du rire et de la folie.

Le maître du Haut Château
par (Libraire)
4 octobre 2016

Un récit plein d’humanité et de sensibilité

Par Frédéric : Et si l’Allemagne nazie avait gagné la guerre ? C’est le point de départ de cette uchronie (récit qui imagine un événement historique qui n’a pas eu lieu). Nous sommes dans le San Francisco des années 60, mais sous domination japonaise. L’est des Etats-Unis est tenu d’une main de fer par une Allemagne encore livrée aux nazis. Dans la partie japonaise, la colonisation se fait plus « douce », les deux cultures apprennent à se connaître et à s’apprécier. Nous suivons le parcours de plusieurs personnages, japonais ou américains, qui se croisent et cohabitent tant bien que mal. En toile de fond, le succès d’un roman qui imagine la victoire des Alliés … De la science-fiction, oui, mais sans artifices technologiques ou futuristes : un récit plein d’humanité et de sensibilité.