Les livres tout près de chez vous !

Grâce au partenariat amical avec des commerçants locaux, faites-vous livrer près de chez vous à Varengeville, St Aubin sur Scie ou St Martin en campagne !

 

Anna S.

Les secrets de ma mère
par (Libraire)
12 septembre 2020

Comme dans Les Filles au lion, précédent roman de Jessie Burton, Les Secrets de ma mère se présente comme un dialogue entre deux époques.
A Londres, aujourd'hui, Rose, une trentenaire un peu perdue dans sa vie sentimentale et professionnelle, est à la recherche de sa mère. Dans les années 80, le couple que forment Connie, une écrivaine célèbre, et Elise qui n'est autre que la mère de Rose, gravite dans le milieu artistique américain.
La recherche de soi, la filiation, le processus de création artistique sont les thèmes majeurs de ce récit porté par des personnages fascinants et un souffle romanesque rare !

On n'y échappe pas
par (Libraire)
20 avril 2020

En 1950, Boris Vian a l'idée d'écrire un polar s'inscrivant dans la lignée des Américains mais n'en rédige que les quatre premiers chapitres. Aujourd'hui, ses héritiers de l'OuLiPo ont repris les aventures de Franck Bolton et en imaginent la suite. Ce personnage rentre tout juste de la guerre en Corée, une main en moins, et découvre qu'Ellen Brewster, sa première petite amie, vient d'être assassinée. L'assassin ne va pas s'arrêter là et ce sont toutes les anciennes conquêtes de notre protagoniste qui vont être éliminées les unes après les autres ! Nous voilà plongés dans l'enquête, aux côtés de Franck et de l'extravagant détective privé Narcissus qui vont tenter de percer le mystère. Au-delà de l'intrigue très efficace, il y a le plaisir de retrouver l'univers de Vian, prolongé avec brio par sa relève de l'OuLiPo : un style à la fois mordant et parfois désabusé, des références musicales bien senties et un jeu facétieux avec les mots et la syntaxe. Une bien belle manière de rendre hommage à l'écrivain à trompette qui aurait fêté cette année ses cent ans !

Richesse oblige

Anne-Marie Métailié

18,00
par (Libraire)
5 avril 2020

Un récit qui se joue entre deux époques et deux protagonistes, deux "de Rigny". D'un côté, Blanche, marchant en béquilles à vie suite à un accident de voiture, employée au service reprographie du tribunal de Paris (ce qui, à l'image de la Daronne de la même auteure, lui permet de faire ses petites magouilles...). De l'autre, son arrière-grand-père Auguste, jeune aristocrate idéaliste, atypique et extrêmement sympathique, qui cherche à échapper à la guerre et qui participe aux événements de la Commune. Par un étonnant concours de circonstances et soutenue par son acolyte Hildegarde, une drôle de géante, cabossée elle aussi, Blanche se retrouve à mener une enquête : reconstituer le complexe arbre généalogique de sa famille. Là, elle va découvrir une galerie de personnages plus corrompus et vénaux les uns que les autres. Ce sera peut-être alors l'occasion pour elle de rendre sa propre justice... Un polar qui entremêle avec brio les époques et les sujets (l'héritage, l'argent, la justice), traversé par un humour sarcastique et animé par des héros (et surtout des héroïnes) souvent brisés mais surtout brillants !

SUCCION

Yrsa Sigurdardottir

Actes Sud

23,00
par (Libraire)
23 mai 2019

On les avait rencontrés dans le frappant ADN de la même auteure, on retrouve Huldar et Freya, lui policier mis au placard et elle psychologue en disgrâce, pour une nouvelle enquête aussi tortueuse que la première.
Une boîte datant d'il y a quinze ans et contenant des lettres d'enfants qui imaginent l'avenir est déterrée. A l'intérieur, la lettre d'un garçon qui prédit une série de meurtres.
Qui était ce garçon ? Pourquoi cette vision macabre ? La quête de nos deux protagonistes va prendre un épouvantable tournant lorsqu'un à un les meurtres prédits vont être commis, dans des mises en scène les plus effroyables.
Un excellent thriller islandais, sombre et addictif.

Otages intimes
par (Libraire)
18 avril 2019

Etienne, photographe reporter, est fait prisonnier dans un pays en guerre. Le récit d’Otages intimes débute à sa libération, lorsqu’il décide de retourner dans son village natal pour tenter de se reconstruire auprès de ses proches, sa mère et ses deux amis d'enfance.
De là, on suit comme sur un fil fragile le long parcours de ce protagoniste, traversé par toute une palette de sentiments intimes et intenses : la mémoire de la violence, de la peur, de l'enfermement, la solitude, la difficulté à faire face à l'autre, autant dans l'adversité que dans la fraternité, et celle de réapprivoiser la liberté.
La langue sensible et imagée de Jeanne Benameur est en adéquation parfaite avec le sujet vibrant qu’elle traite. Une lecture dont vous deviendrez très vite l’otage !