Pour suivre notre actualité, les rencontres d'auteurs, les ateliers, les coups de coeur... abonnez-vous à la newsletter de La Grande Ourse !

La Droguerie :.

par (Libraire)
26 juin 2022

Entre fantaisie et gravité, malice et profondeur, on s’attache à la narratrice, venue vivre dans le Jutland danois pour suivre son compagnon professeur dans une école alternative. Derrière l’inventivité et l’humour se cachent un vrai talent romanesque et un propos bien plus profond qu’on ne pourrait le croire. Une vraie réussite !

Les Éditions Noir sur Blanc

24,00
par (Libraire)
17 juin 2022

N'ayons pas peur des mots : ce livre est un chef d'oeuvre ! Après le déjà remarquable "Zouleika ouvre les yeux", la romancière russe Gouzel Iakhina nous entraîne dans le plus merveilleux des récits, mélant à sa plume unique et personnelle tout l'univers de la littérature russe. Un roman inoubliable !

par (Libraire)
17 juin 2022

Nous aimions déjà ce livre en grand format, et bien sûr nous l'aimons toujours autant en format poche ! Un livre formidable, inventif et impertinent, qui construit un équilibre parfait entre rire et émotion !

Le slip de léon

Little Urban

9,90
par (Libraire)
27 avril 2022

Soleil et lecture au programme de vos enfants ce week-end - parfait, non ? Filons vite Rue des Tulipes, une nouvelle série aux histoires drôles et ludiques et au graphisme doux regorgeant de secrets. Pour les enquêtrices et enquêteurs en herbe ! (Editions Little Urban)

20,00
par (Libraire)
27 avril 2022

Déjà, avant d’ouvrir le livre, on adorait l’idée : celle d’imaginer que Sylvia Plath, l’immense poétesse et romancière américaine, ne s’était pas suicidée à Londres en 1963, mais qu’elle avait continué à vivre. Et on doit bien dire qu’en refermant « Pourquoi pas la vie », le livre de Coline Pierré publié aux Éditions de L'Iconoclaste, notre enthousiasme n’est pas retombé, bien au contraire. Parce qu’il est le fruit d’un immense travail discrètement distillé dans chacune de ses lignes, parce qu’il donne à Sylvia Plath le destin qu’on aurait aimé qu’elle ait, parce qu’il joue avec intelligence avec les notions de réalité et de fiction, parce qu’il donne envie de remonter dans le temps et d’atterrir dans le Londres des années 60 et la naissance des mouvements féministes, parce qu’il donne envie de faire des claquettes (si,si, lisez et vous comprendrez), parce qu’il est lumineux - et aussi, aussi, parce qu’il donne immédiatement envie de se replonger dans l’œuvre de Sylvia Plath.