Pour suivre notre actualité, les rencontres d'auteurs, les ateliers, les coups de coeur... abonnez-vous à la newsletter de La Grande Ourse !

Pologne, Ukraine, Lithuanie, Bélarus (1569-1999)

Gallimard

35,00
par (Libraire)
4 mai 2022

Erudit et stimulant

Timothy Snyder, historien américain spécialiste de l'histoire de l'Europe centrale et orientale s'est fait connaître en France par la publication du monumental « Terres de sang » (Gallimard, 2012) consacré aux massacres de masse menés entre 1933 et 1945 par l'Allemagne nazie, mais aussi l'Union soviétique, sur les territoires de la Pologne, de l'Ukraine et des pays baltes.
Les turbulences qui secouent aujourd'hui cette partie de l'Europe (depuis l'enclenchement de la guerre au Donbass en particulier) est peut-être une des raisons qui a poussé les éditions Gallimard à publier enfin en français cette « Reconstruction des nations », sortie aux Etats-Unis en 2003.

Snyder montre l’extraordinaire complexité de l histoire politique des nations d'Europe centrale et orientale, conséquence de l'extrême diversité des populations, des sociétés, des cultures, des langues, des religions qui s'y côtoient et des solutions que l'émergence de l'idée moderne de nation à partir du XIXe siècle et les bouleversements des deux guerres mondiales au XXe siècle ont générées. Ces solutions ne l'étaient souvent que pour un moment historique, et on voit bien aujourd'hui comment la guerre en Ukraine est une remise en question, par la Russie, de ce qui semblait acquis depuis l’effondrement de l'URSS, c'est à dire l’indépendance de l'Ukraine ou des pays baltes (sans parler de la Biélorussie).

La lecture de ce livre érudit demande certes un effort. Mais elle nous fait découvrir un univers culturel d'une incroyable richesse (dont la ville de Vilnius, à la fois juive, polonaise, lituanienne, et bélarus, pourrait être l'emblème) et apporte à la réflexion sur l'actualité une profondeur historique stimulante. Sait-on qu'au XVIe siècle un des États les plus puissants d'Europe (à l'égal de l'Espagne) était la République polono-lituanienne, sorte de fédération ou d'union de deux grandes nations, fondée sur le droit, les libertés publiques et la cohabitation des peuples ? Snyder ne cache pas dans sa conclusion que, pour lui, là serait sans doute la vraie solution qui éviterait à cette partie de l'Europe de nouvelles et abominables souffrances, telles celles que vit aujourd'hui l'Ukraine. Pour lui l'adhésion des pays d'Europe centrale et orientale à l'Union européenne dans les années 2000 était « un retour à l'Europe». Et c'est bien la signification profonde de la volonté de l'Ukraine, aujourd'hui, de faire elle aussi partie de l'Union européenne.

Jean-Luc

Tous les conseils de lecture