Vive l'hiver ! Notre sélection de livres.

Vive l'hiver ! Notre sélection de livres.

Pour le frisquet mois de janvier, nous avons sélectionné quelques livres pour les petits comme les grands.

Lignes

Les Grandes Personnes

14,00

Tout commence avec une simple ligne. Entre réalité et imaginaire, le nouveau livre de Suzy Lee retrace le parcours d’une jeune fille en patins à glace sur un bassin gelé, ou peut-être plutôt celui d’un crayon sur une feuille blanche… Un lecteur attentif pourra même entendre le bruit des patins sur la glace.Une histoire poétique au graphisme pur, un livre sans texte qui enchantera les amoureux des livres de tout âge.


L'appel du froid

Rawicki, Michel

Wikki Planet

49,00

Il neige dans la nuit et autres poèmes, et autres poèmes

et autres poèmes

Gallimard

12,20

Nâzim Hikmet, partout célébré comme l'un des plus grands poètes de ce siècle, est aussi l'un des témoins majeurs des tourmentes, des révolutions, des tragédies et des combats de son temps. Treize années passées dans les prisons turques, avant de connaître l'exil, ont fait de lui un symbole, un porte-voix. Mais ce profil militant, loin de limiter l'espace de son œuvre poétique, en assure au contraire l'élan, la vérité, la force. C'est qu'à la sincérité d'un engagement, à la générosité qui est chez lui une seconde nature, Hikmet ajoute la simplicité et la grâce : sa poésie traduit comme aucune autre, dans une langue directe, étonnamment pure, le rayonnement et les souffrances d'un destin individuel qui ne se tient jamais à distance des aventures collectives ni des sources de la mémoire populaire.Poète banni (l'État turc a attendu 1993, soit trente ans après sa mort, pour le réhabiliter), Nâzim Hikmet ne fut pourtant pas un poète maudit. Censurés dans son pays, ses poèmes ont couru le monde et rencontré un immense écho. Cette anthologie propose un parcours d'ensemble dans une œuvre multiforme qui conjugue pièces lyriques, notations véhémentes, instants saisis au vol, élégies et vastes fresques épiques. La poésie de Nâzim Hikmet, sans jamais céder à la grandiloquence, participe d'une ambition immense : changer l'ordre des choses en changeant l'image qu'on en donne.
Suivi d'une évocation par Abidine


Hiver à Sokcho
6,80

«Il avait griffonné un buste de femme cambrée, seins nus, pieds à demi cachés par la courbe d’une fesse. La respiration de Kerrand s’est accélérée au rythme de son coup de plume. Il a fait couler toute l’encre du pot, la femme a titubé, cherché à crier encore, mais le noir s'est glissé entre ses lèvres jusqu’à ce qu’elle disparaisse.» À Sokcho, petite ville portuaire proche de la Corée du Nord, une jeune femme rêve d’ailleurs dans une pension modeste. Chaque jour, elle cuisine pour les rares visiteurs venus s’isoler du monde. L'arrivée d’un Français, auteur de bandes-dessinées, vient rompre la monotonie de l’hiver. Ils s’observent, se frôlent, et à mesure que l’encre coule, un lien fragile naît entre ces deux êtres aux cultures si différentes, en quête d’absolu.
«Un très joli premier roman en apesanteur, sans un mot de trop, où tout est suggéré.» Grégoire Leménager, L’Obs.


Quatre soeurs et un hiver de rêve
12,90

Invitée cet hiver à Stockholm par son amie Vic, Laure tombe vite sous le charme de la Suède, de ses lumières et ses lacs. Puis sa famille la rejoint pour découvrir la Laponie finlandaise. Au plus près de la nature et des animaux, Lou, Laure, Lisa et Luna inventent des gestes pour préserver cette féerie fragile… et les rapporteront en France  !