La Grande Ourse *.

La nuit du renard, roman

roman

Albin Michel

19,50
par (Libraire)
8 avril 2020

Un livre avec un suspense époustouflant !

Dans ce livre je suis restée attachée par une ficelle ensorcelante qui m'a emmenée dans les chemins du trouble, de l'inquiétude, de l'angoisse de la nuit, et dont chaque page se tournait avec la fièvre montante et le cœur en arrêt.
La voix narratrice qui raconte l'histoire se mêle aux voix intérieures des personnages, et la surprise devant les liens qui se créent entre eux est comme une pâte de qualité, bien pétrie, bien levée. Mais le nuage menaçant annonçant l'approche du danger plane au dessus de tous et fait accélérer le rythme cardiaque du lecteur.
Tout est lié, tout se répond, tout se croise, un vrai puzzle dont les pièces se mettent en place au fur et à mesure que le rythme s'accélère et la tension monte. Et elle monte la tension !
Se remettre en question, penser à la douleur de l'autre, garder le doute et prendre du recul, ne pas se laisser aller au gré des mauvaises émotions, de la haine, du rancœur, faire un effort pour aller vers l'autre, l'écouter, s'écouter et se remettre en question, tout est un extraordinaire, formidable et remarquable APPEL CONTRE LA PEINE DE MORT, dont la réponse est à la toute dernière page.
Et Voltaire est cité comme il se doit : "Je ne propose pas sans doute l'encouragement du meurtre, mais le moyen de le punir sans un meurtre nouveau."
Des clins d'œil qui ne m'ont pas échappé et que j'ai dégustés, je l'espère, avec le même bonheur que l'auteure : L'ultime razzia (The Killing) de Stanley Kubrick, 1956 et Le port de la drogue (Pickup on South Street) de Samuel Fuller, 1952.

Coup de cœur de Diana.

Un océan d'amour
25,50
par (Libraire)
8 avril 2020

Quel enchantement !

Comme quoi, on le sait très bien d'ailleurs, il n'y a pas besoin de mots pour dire bien les choses, pour raconter une histoire, pour émouvoir.
L'histoire simple d'un pêcheur, ah, je me reprends, pas si simple que ça. Il y a la routine, le rituel des gestes quotidiens, le goûter que sa femme lui prépare amoureusement avec les sardines en boîte dont il en a marre !
Mais il y a le naufrage, l'attente de la femme, et le départ à la recherche de son homme, en bateau, en avion jusque dans des contrés lointains. La bretonne ne se laisse pas faire, surtout quand le homard est mal préparé. Et les crêpes, ces crêpes bretonnes qui font vite le tour du monde pour le bonheur de tous. On ne s'étonne pas !
Plus de 200 pages de péripéties et de rebondissements, jusqu'aux retrouvailles, quelle pêche ! épicée, savoureuse et bio, à la sauce d'humour et d'amour, à consommer sans modération !

Coup de cœur de Diana.

LES VOISINS MODE D'EMPLOI - ENFERMEE DEHORS
par (Libraire)
7 avril 2020

Moi, je me suis amouraché de personne

"Papa s'est amouraché de la femme avec qui il partage un jardin potager... Maman s'est amourachée de la compagnie aérienne qui l'emploie et avec laquelle elle passe de plus en plus de temps... Et moi, je me suis amouraché de personne."

Nous suivons notre héroïne de 11 ans livrée à elle-même toutes les semaines. Elle n'a pas le choix, elle est seule et n'a personne à qui parler. Cependant, elle adore enquêter ! Un soir, elle décide de descendre à l'étage -1, le vide-ordure. Sauf que, la porte de son appartement se referme avec les clés à l'intérieur ! Catastrophe, elle est enfermée dehors.
Il ne lui reste plus qu'une option, allez demander de l'aide à un voisin. C'est alors qu'elle va faire la connaissance de monsieur Martin, le voisin du dessus. Une relation étonnante va naître entre eux !

Ce petit roman jeunesse saura vous attendrir, vous étonner et surtout vous embarquer dans une aventure surprenante !

Lou

Nos espérances
22,00
par (Libraire)
4 avril 2020

3ème roman de Anna Hope, encore une réussite ! Cela commence par l'enfance et l'amitié entre trois jeunes filles, les rêves, les espoirs, les projets.
On les retrouve à la trentaine, elles ont fait des choix, choisi un chemin, bien loin des rêves de l'enfance... Et pourtant, tout est encore possible. Courageuses, elles vont, petit à petit, revenir à elles-mêmes, se poser des questions et se remettre en question, découvrir de petits chemins de traverse pour finalement retrouver du sens et se rapprocher de leurs valeurs. Avec son écriture délicate, ces histoires simples, Anna Hope nous parle de la vie.
Quelle agréable lecture !

Vanessa

LA SAGA DES CAZALET, I : ETES ANGLAIS - LA SAGA DES CAZALET I
par (Libraire)
2 avril 2020

Un Downton Abbey avant l'heure

Ce premier volet d'une saga de cinq volumes, éditée pour la première fois en France, ravira les amateurs du genre !
On suit avec délice le quotidien de cette famille anglaise en période d'avant-guerre.
Les frères rentrés de la première guerre mondiale et dont les traumatismes ne font que s'atténuer. L'ennui de leurs femmes , cantonnées à un rôle dont elles ne supportent plus la vacuité. Les enfants, eux, découvrant tous les charmes de la liberté de ces étés sans fin. Mais sur ces moments de bonheur plane l'ombre d'un nouveau conflit...
On remerciera les éditions de la Table ronde pour le soin apporté à cette édition magnifique.

Mila.