Les Âmes errantes
19,00

Il est ethno-psychiatre, Juif, migrant et lui-même enfant des cités. Depuis trois ans, dans le secret de son cabinet, Tobie Nathan se penche à l’oreille des jeunes radicalisés. Pour les comprendre. Et pour écouter ce qu’ils ont à nous apprendre sur le monde tel qu’il est.
 
En septembre 2014, l’État confie à Tobie Nathan le suivi d’une cinquantaine de jeunes radicalisés. Un an et demi plus tard, il rend un rapport, mais veut poursuivre la réflexion. Un livre est nécessaire. Trop de bêtises sont colportées, trop d’idéologies brandies, trop de fausses réponses apportées. Qu’on pense à l’échec des centres dits de «  déradicalisation  ». Ou au célèbre «  expliquer, c’est déjà excuser  » de Manuel Valls. Tobie Nathan n’apporte ni recettes ni certitudes, mais pose la seule question  qui vaille : comment notre société peut-elle enfanter ces monstres, nos doubles grimaçants  ?
 
Quarante ans passés auprès des migrants, trois ans de consultations pour les jeunes radicalisés. Peu d’intellectuels ont pu les approcher aussi intimement. Tobie Nathan a mis à profit l’expérience d’une vie pour sonder ces «  âmes errantes  », comme il les appelle tendrement. Et baliser pour elles «  un éventuel chemin de retour  ».
Plus encore  ! Il les approche «  en frère  ». Lui, le Juif, le migrant, l’enfant des cités, le révolté de Mai-68, se retrouve dans cette jeunesse d’aujourd’hui, engagée, combattive, sûre de ses idéaux et de leur place dans l’Histoire. Jeu de miroir entre radicaux d’hier et d’aujourd’hui  : «  Je leur ressemble  » dit-il. Et si lui peut comprendre… Peut-être le peut-on tous.
 
 
L’AUTEUR
 
Tobie Nathan, 68 ans, est ethno-psychiatre. Toute sa vie, au centre Georges Devereux qu’il a fondé, il a soigné les migrants en souffrance. Il en a tiré des dizaines d’essais et quelques romans, dont Ethno-roman (Grasset, 2012) et Ce pays qui te ressemble (Stock, finaliste du Prix Goncourt 2015).


Utopies réalistes / en finir avec la pauvreté, un monde sans frontières, la semaine de travail de 15
20,00

Ouvrir grand les frontières, une semaine de travail de quinze heures, le revenu de base universel… Des idées naïves et dépassées ou bien la force de l'utopie renouvelée ? Résolument anti-décliniste, Utopies réalistes tombe à pic et nous explique comment construire un monde idéal aujourd'hui et ne pas désespérer ! D'une ville canadienne qui a totalement éradiqué la pauvreté à l'histoire d'un revenu de base pour des millions d'Américains sous Richard Nixon, Rutger Bregman nous emmène dans un voyage à travers l'histoire et, au-delà des divisions traditionnelles gauche-droite, défend des idées qui s'imposent par la force même de l'exemple et le sérieux de la démarche historique. Tout progrès de la civilisation – des débuts de la démocratie à la fin de l'esclavage – fut d'abord considéré comme un fantasme de doux rêveurs. À la fois stimulant et passionnant, appuyé sur les travaux d'Esther Duflo, Thomas Piketty, David Graeber, etc., cet essai vif, pédagogique et amusant rouvre plusieurs perspectives : la réduction du temps de travail, le revenu universel, plus largement la lutte contre la pauvreté et la réduction des inégalités, la taxation des flux financiers, et enfin l'ouverture des frontières. Alors laissons l'enthousiasme de l'auteur, à contre-courant du pessimisme ambiant, nous convaincre que de nouvelles propositions utopiques peuvent être envisageables à court terme. Historien, journaliste pour le magazine en ligne De Correspondent, Rutger Bregman a publié quatre livres sur l'histoire, la philosophie et l'économie. Formidable succès aux Pays-Bas, Utopies réalistes est en cours de traduction dans 17 pays et depuis sa sortie au Royaume-Uni est dans la liste des meilleures ventes. « SI VOUS NE SUPPORTEZ PLUS LES PROPHÈTES DU MALHEUR, VOUS DEVEZ LIRE CE LIVRE ! » Evening Standard


La Vie secrète des arbres, ce qu'ils ressentent, comment ils communiquent

ce qu'ils ressentent, comment ils communiquent

Les Arènes

20,90

« Si vous lisez ce livre, je crois que les forêts deviendront des endroits magiques pour vous aussi. »
Tim Flannery, auteur de Sauver le climat

« Un livre passionnant et fascinant… Wohlleben est un merveilleux conteur, à la fois scientifique et écologique. »
David George Haskell, auteur d’Un an dans la vie d’une forêt

Dans ce livre plein de grâce, acclamé dans le monde entier, le forestier Peter Wohlleben nous apprend comment s’organise la société des arbres. Les forêts ressemblent à des communautés humaines. Les parents vivent avec leurs enfants, et les aident à grandir. Les arbres répondent avec ingéniosité aux dangers. Leur système radiculaire, semblable à un réseau internet végétal, leur permet de partager des nutriments avec les arbres malades mais aussi de communiquer entre eux. Et leurs racines peuvent perdurer plus de dix mille ans…

Prodigieux conteur, Wohlleben s’appuie sur les dernières connaissances scientifiques et multiplie les anecdotes fascinantes pour nous faire partager sa passion des arbres.
Après avoir découvert les secrets de ces géants terrestres, par bien des côtés plus résistants et plus inventifs que les humains, votre promenade dans les bois ne sera plus jamais la même.


Les vertus de l'échec, Prix Elina et Louis Pauwels

Prix Elina et Louis Pauwels

Allary

18,90

Et si nous changions de regard sur l’échec ?
En France, échouer est mal perçu. Nous y voyons une faiblesse, une faute, et non un gage d’audace et d’expérience.
Pourtant, les succès viennent rarement sans accroc. Charles de Gaulle, Rafael Nadal, Steve Jobs, Thomas Edison, J.K. Rowling ou Barbara ont tous essuyé des revers cuisants avant de s’accomplir.
Relisant leurs parcours et de nombreux autres à la lumière de Marc-Aurèle, Saint Paul, Nietzsche, Freud, Bachelard ou Sartre, cet essai nous apprend à réussir nos échecs. Il nous montre comment chaque épreuve, parce qu’elle nous confronte au réel ou à notre désir profond, peut nous rendre plus lucide, plus combatif, plus vivant.
Un petit traité de sagesse qui nous met sur la voie d’une authentique réussite.


Insoumis

Le Livre de Poche

7,20

Etty Hillesum, Germaine Tillion, Boris Pasternak, Alexandre Soljenitsyne, Nelson Mandela, Malcolm X, David Shulman, Edward Snowden, voici des figures qui ont réussi à concilier au plus haut degré exigence morale et action publique. Elles ont fait face à des ennemis qui n'étaient pas de même nature et leurs réponses furent diverses. Toutes, pourtant, risquant leur liberté, parfois leur vie, ont refusé de se soumettre, tant aux adversaires qui les menaçaient qu'à leurs propres démons : elles ont eu le courage de résister en évitant de céder à la haine.
Par le récit de ces huit destins emblématiques, et non à travers des concepts désincarnés, Tzvetan Todorov nous offre une passionnante source de réflexion sur les enjeux politiques de notre monde, mais aussi sur ceux, plus ordinaires, de nos vies anonymes.
 
L’historien met en exergue des combats individuels. Des formes morales d’engagement qui ont fini par jouer un rôle politique dans l’espace public. Libération.