Les livres tout près de chez vous !

Grâce au partenariat amical avec des commerçants locaux, faites-vous livrer près de chez vous à Varengeville, Pourville, St Aubin sur Scie ou St Martin en campagne !

 

Conseils de lecture

L'ami, Roman

Roman

Sabine Wespieser Éditeur

21,00
par (Libraire)
6 janvier 2021

Intriguant, passionnant !

Thierry vit avec sa femme dans un hameau isolé, ils n'ont qu'un seul couple de voisins avec lequel ils sympathisent rapidement. Ils se voient souvent, partagent de bons moments, Thierry notamment partage beaucoup de points communs avec Guy, tandis que Chantal semble dépressive.

Un matin comme un autre, Thierry s'apprête à partir se promener, comme tous les samedis. C'est un homme d'habitudes. Mais ce jour là tout est chamboulé et c'est leur vie qui explose en plein vol ! Lorsqu'il va découvrir qui est réellement Guy, c'est un choc qui va tout remettre en question. Comment peut-on se lier d'amitié avec un meurtrier de cette espèce, ne rien voir, ne rien entendre, ne rien deviner...?

Ce roman, parfois étrange, est bouleversant. C'est le cheminement d'un homme, entravé par son passé et ses silences, qui va se réveiller doucement.
Intriguant, passionnant !

Vanessa


La forêt comestible, Pour des récoltes abondantes en toute saison

Pour des récoltes abondantes en toute saison

Éditions du Terran

15,00
par (Libraire)
4 janvier 2021

Une base incontournable

Comme dans son premier livre "La permaculture au jardin, mois par mois" (Terran, 2019), Damien Dekarz nous propose un ouvrage pratique, illustré, accessible à tous, et pourtant très renseigné !
Même dans un petit espace, il est possible de créer un lieu d'abondance, préservant la biodiversité. Dessins et photos, 230 plantes utiles référencées, de multiples informations pratiques font de cet ouvrage une base incontournable pour qui s’intéresse à la forêt comestible et à la permaculture en général.

Sylvie


Qui sème le vent
20,00
par (Libraire)
4 janvier 2021

Un véritable best-seller dans toute l’Europe

Ce récit dur, âpre et bouleversant, est celui, à la première personne, d’une petite fille de dix ans, qui vit dans une ferme isolée aux Pays Bas.
Elle observe, réfléchit et s’interroge avec finesse et acuité sur le monde animal, végétal, et les humains qui l’entourent, et les relations qu’elle entretient avec chacun.
Le monde bascule quelques jours avant Noël, à cause d’un drame familial, véritable déflagration pour toute sa famille…
Incroyable de justesse, ce regard poignant face à la violence quotidienne et diffuse des adultes et d’un monde de non dits, en fait un portrait d’enfant, sauvage magnifique et terrible… L’humour y est présent, parfois, mais la tension permanente dans ce texte grave, cru, d’une sincérité absolue…
C’est le premier livre d’une jeune auteure néerlandaise de 29 ans qui travaille dans une ferme, un véritable best-seller dans toute l’Europe !

Sylvie


La voyageuse de nuit
19,00
par (Libraire)
4 janvier 2021

Oh ! Vieillir

« Mourir, cela n’est rien. Mourir, la belle affaire. Mais vieillir, oh vieillir » chantait Jacques Brel.
Laure Adler à sa manière, érudite et ludique, commente ici ce « Oh vieillir » en écrivant «un carnet de voyage au pays que nous irons tous habiter un jour ». Elle dresse un état des lieux de la vieillesse en interrogeant son propre vécu, ses rencontres, en citant des textes d’auteurs et d’autrices et particulièrement Simone de Beauvoir. Il faut bien un jour se regarder dans une glace et constater les dégâts: sans complaisance mais aussi sans apitoiement car l’autrice avec enthousiasme explique que la vieillesse n’est qu’une nouvelle étape dans la vie, la dernière certes, mais nouvelle quand même. Elle décrit aussi en détails comment notre société, qui a transformé les vieux en séniors, ostracise et invisibilise les anciens rangés dans des Ehpad. Surtout elle démontre que vivre dans cet « étrange pays » peut être une « sacrée source de bonheur ».
« La voyageuse de nuit » est donc un livre régénérant, qui n’est surtout pas un guide pour bien vieillir, à une époque où la pandémie nous interroge notamment sur les rapports de la jeunesse et des vieux. Un livre de réflexion, un livre de colère, un livre d’optimisme car on ne peut souhaiter qu’à toutes et tous de vieillir, un état qui montre que l’on est vivant.

Eric


Une enquête de William Wisting, L'usurpateur, Une enquête de William Wisting

Une enquête de William Wisting

Gallimard

8,60
par (Libraire)
4 janvier 2021

Un vrai plaisir de lecture !

Jørn Lier Horst est moins connu au bataillon des auteurs de « polars scandinaves » que, mettons, son compatriote norvégien Jo Nesbø, ou les incontournables Suédois Henning Mankell ou Islandais Arnaldur Indridason. On retrouve pourtant dans ses romans tous les composants de ce genre à lui tout seul qu'est le polar nordique : cadavres énigmatiques (ici celui d'un vieil homme mort depuis quatre mois, retrouvé dans son fauteuil face la télévision toujours allumée), enquête aux ramifications inattendues qui nous font remonter dans un passé douloureux (ici celui de l'émigration vers les Etats-Unis), tueur en série et enquêteur tenace, températures négatives et paysages enneigés, sans compter les noms de personnages et de lieux imprononçables (avec des ø, des å et des æ), mais au charme si particulier. Les romans de Jørn Lier Horst n'ont pas l'épaisseur psychologique, sociale, politique (ni l'épaisseur tout court d'ailleurs), de ceux de Jo Nesbø, mais, quand ce qu'on attend d'un roman policier c'est d'abord une intrigue bien ficelée et une « atmosphère », ce n'est pas plus mal. Phrases brèves, chapitres courts : « L'usurpateur » se lit comme on regarde une série télévisée, avant tout pour le plaisir de suivre le fil d'un histoire, et de savourer une ambiance. Le roman est d'ailleurs en cours d'adaptation par l'auteur de la série Wallander, tirée de l’œuvre du grand Henning Mankell, navire amiral du polar et de la série scandinaves. Bref, un vrai plaisir de lecture !

Jean-Luc