Les livres tout près de chez vous !

Grâce au partenariat amical avec des commerçants locaux, faites-vous livrer près de chez vous à Varengeville, Pourville, St Aubin sur Scie ou St Martin en campagne !

 

 

Conseils de lecture

23,00
par (Libraire)
14 janvier 2022

Beau roman sur la jeunesse

Silvia Avallone nous livre un beau roman sur la jeunesse et sur l'amitié entre deux adolescentes, Elisa et Béatrice, l'une introvertie et grande lectrice, l'autre charismatique. Toutes deux blessées et passionnées.

Une histoire qui nous emporte et qui nous rappelle cet état d'adolescence où nous sommes si fragiles, et où chaque sensation, chaque sentiment est exacerbé. L'auteure construit dès le départ une véritable intrigue qui nous titille jusqu'aux dernières pages. Un roman plein de soleil, plein de vie, de désirs.

Un très bel hommage à l'amitié !

Vanessa


Les Éditions Noir sur Blanc

24,00
par (Libraire)
12 janvier 2022

Une merveille

Dans les années trente du vingtième siècle, sur les bords de la Volga, un vieux maître d'école et deux enfants vivent reclus dans une isba perdue au cœur de la forêt. Lui s'appelle Bach, comme le musicien, car il est allemand, descendant de ces « enfants de la Volga » que la « Grande Catherine » accueillit généreusement à la fin du XVIIIe siècle, pour coloniser les steppes inhospitalière de la Caspienne ; les enfants sont la fille de Bach, Anna, et un jeune vagabond kirghize, Vasska, qui a trouvé là un refuge et une famille. Tous les trois construisent peu à peu un monde à eux, dans les bruits changeants de la nature, l'odeur des pommes séchées, et la chaleur du poêle . Ils échappent comme par miracle à la terreur stalinienne qui s'installe tout autour.
Le miracle, c'est ce roman, merveilleusement écrit et superbement traduit, qui mêle chronique historique et conte fantastique, « réalisme magique » et lyrisme simple, tout à la fois dénonciation froide du stalinisme et ode puissante à la nature, à la forêt, à l'hiver, à l'enfance, à l'amour. Et au grand fleuve Volga, qui est peut-être le personnage principal du roman, et nous accompagnera longtemps, comme les trois autres, une fois qu'on aura, après un dernier chapitre éblouissant, refermé le livre.
Une merveille

Jean-Luc


18,50
par (Libraire)
11 janvier 2022

L'histoire revisitée

Eric Vuillard poursuit sa recherche, à l'aide de sa plume légère, de vestiges dans les vestiges de l'Histoire officielle.
Cette fois-ci, il déconstruit la guerre d'Indochine en nous faisant entrer dans les coulisses, en traçant des portraits saisissants des intervenants militaires ou politiques. Un éclairage unique, inédit et féroce.

Salutaire et formidable !

Eric

Chronique complète :

On pourrait dire d’Eric Vuillard qu’il soulève le tapis pour découvrir sous l’apparence des choses, une autre réalité. Mais de manière plus noble on peut aussi écrire qu’il agit comme un archéologue, extrayant, à l’aide de sa plume légère, des vestiges enfouis sous d’autres vestiges, pour éclairer différemment des évènements majeurs de l’Histoire. Avec 14 Juillet, on avait découvert des personnages dits « secondaires » de la Prise de la Bastille. L’Ordre du Jour montrait l’envers de « L’Anschluss » et de l’invasion de l’Autriche. Enfin La Guerre des Pauvres dévoilait le rôle d’un prédicateur méconnu du XVI ème siècle agitateur et animateur d’une révolte sociale. Le trait commun à ces dépoussiérages, à ces exhumations, est sans aucun doute une forme sourde de colère, d’indignation contre l’injustice, l’écrasement des faibles par les puissants, ces puissants qui ont réécrit l’histoire à leur manière et en leur faveur.

Avec Une sortie honorable l’auteur évoque cette fois-ci la guerre d’Indochine, l’une des plus longues des guerres modernes, et la politique française des années cinquante. Il n’écrit pas un nouveau livre d’histoire sur les échecs français jusqu’à la célèbre bataille de Diên Biên Phu mais comme à son habitude nous raconte ce désastre en nous faisant entrer dans les coulisses: celles du Parlement qui sait très rapidement que « la guerre est pour ainsi perdue mais qu’il faut trouver « une sortie honorable » capable d’être acceptée par l’opinion publique et surtout les électeurs.

Eric Vuillard utilise les portraits saisissants de personnages pour nous faire pénétrer ces arcanes de l’histoire. Et sa plume nous donne envie de rire, de pleurer, de crier devant tant de bêtises, de compromissions. Du général Navarre, qui va installer le camp de Diên Biên Phu, dont l’auteur écrit qu’il ignore tout de lui, mais dont il trace un portrait unique, à Herriot, multiple président du Conseil, saisi dans ses habitudes gastronomiques quotidiennes entre deux discours à l’assemblée, ou encore Maurice Violette « le caïd de l’Eure-et-Loir », député réélu à vie, on découvre les ficelles qui agitent ses marionnettes mus par l’intérêt supérieur de la nation, bien entendu, mais aussi et surtout par la satisfaction d’egos surdimensionnés.

S’il traite d’Histoire Eric Vuillard est avant tout un romancier car son écriture fait mouche et il transforme les images et les sons publics en vaste comédie humaine. Digne des Caractères de La Bruyère, il démontre comment derrière le récit national des manuels d’Histoire, les évènements sont aussi le fruit d’actions, de personnalités de petits personnages, en proie à leurs désirs premiers, à leur naissance, à leurs fortunes. Marie Ferdinand de La Croix de Castries, le pauvre pour qui, comme pour beaucoup, « un bel héritage est pris pour un destin », le général de Lattre de Tassigny, transpirant devant les caméras d’une chaine américaine sont ainsi simplement ravalés à de simples descendants de « dizaines de milliers de chasseurs cueilleurs ». Les mots de Eric Vuillard renvoient comme un boomerang à leurs auteurs la condescendance qu’ils prêtent aux anonymes. Caustique, cynique, le propos frôle parfois l’antiparlementarisme et il faut un magnifique portrait de Pierre Mendès France, qui ose à la tribune de l’assemblée demander la recherche d’un « accord politique, un accord, avec ceux qui nous combattent », pour que le lecteur, l’électeur pense « que l‘expression « élu du peuple », veuille « parfois dire quelque chose ».

Nous savons que ces faits, ces personnages ne sont qu’un volet de notre histoire. Les autres sont dans nos manuel scolaires et on sait de quel côté penche le coeur d’Eric Vuillard, qui préfère rendre hommage aux quatre cents hommes de troupe qui défendirent au nom de la Patrie 78 760 actions du domaine houiller de Mao Khê qu’au patriotisme de nos généraux, mais sa liberté d’écrivain nous enchante et sa prose, qui n’utilise pas les mots du militantisme, mais ceux de la littérature n’en est que plus efficace, dérangeante. Et nécessaire.


Rachid Benzine

Seuil

13,00
par (Libraire)
9 janvier 2022

Un choc

Ce court et fort roman aborde la terrible situation des enfants de jihadistes françaises. Pour parler de ce sujet douloureux, Rachid Benzine, qui le connaît très bien, a choisi le regard de l'enfant.
Fabien aime la poésie. Le jour où il devait lire ses poèmes devant son professeur, Monsieur Tavernier, ses parents l'emmènent en Syrie rejoindre Daesh... C'est le récit de ces années d'horreur par un enfant qui aime le foot, la poésie, la vie...

84 pages. Un roman court, serré, fort. J'aime ces auteurs qui proposent des romans concis et d'une force incroyable comme Hubert Mingarelli, Claire Keegan ou Aki Shimazaki.

C'est évidemment un roman poignant, mais c'est aussi une histoire d'aujourd'hui qui soulève de nombreuses questions.
Ce fut pour moi un véritable choc.

Vanessa


Éditions Gallmeister

24,60
par (Libraire)
9 janvier 2022

Survie en famille...

L'écrivain américain Pete Fromm est un merveilleux conteur ! Il sait mêler aventures, magnifiques descriptions de la nature et intimité.

"Le Lac de nulle part" est un roman de survie dans une nature sauvage et splendide, on tremble, on s'inquiète, on espère... L'auteur nous embarque dans cette histoire prenante ! Mais ce n'est pas que cela, c'est aussi, surtout ? un beau roman sur la complexité des relations familiales. La relation entre Trig et Al, frère et soeur jumeaux est particulièrement touchante.

Un bon roman pour démarrer l'année !

Vanessa